Retrouvez-nous sur
  • Version mobile
  • RCI
  • Service français
  • Contact
  • Offre d'emploi
  • Web  french.cri.cn   
    L'OCDE appelle au "courage politique" dans la lutte contre le changement climatique
      2011-11-25 01:28:35  xinhua
    Les gouvernements participant à la prochaine conférence des Nations Unies sur le changement climatique, prévue fin novembre à Durban (Afrique du Sud), doivent faire preuve de "courage politique" pour limiter le réchauffement de la planète, a déclaré jeudi l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE).

    "Le courage politique doit s'imposer à Durban pour combattre le changement climatique", a indiqué le secrétaire général de l'OCDE, Angel Gurria, dans un communiqué.

    Selon les Perspectives de l'environnement de l'OCDE à l'horizon 2050, il faut s'attendre à un doublement des émissions mondiales de gaz à effet de serre (GES) durant les quatre décennies à venir, entraînant une hausse moyenne de 3 à 6 degrés de la température mondiale d'ici la fin du siècle.

    Lors du dernier sommet des Nations Unies sur le climat, tenu en décembre 2009 à Copenhague (Danemark), la communauté internationale avait pourtant adopté un objectif commun visant à limiter à 2ºC le réchauffement climatique par rapport aux niveaux préindustriels.

    Mais, en l'absence de nouvelles mesures gouvernementales, c'est un "avenir funeste" que l'OCDE prédit à la planète.

    En effet, "les coûts économiques et les conséquences environnementales de l'inaction politique face au changement climatique sont significatifs", a souligné M. Gurria.

    Il faut donc faire vite et "accélérer les négociations en cours à Durban", car "il est encore possible de faire mentir les perspectives funestes annoncées pour 2050, à condition que les gouvernements optent pour un chemin de croissance plus vert", a dit M. Gurria.

    D'après les estimations de l'organisation internationale, "des politiques ambitieuses permettraient de réduire de 70% les émissions de GES (ou de 52% par rapport aux niveaux de 2005)".

    Un tel programme de lutte contre le changement climatique représenterait un coût d'environ 5,5% du PIB mondial en 2050 et un ralentissement de la croissance annuelle du PIB de la planète d'ici 2050 de 0,2%, soit un taux de 3,3% au lieu de 3,5%.

    "C'est peu en regard du coût que pourrait représenter l'inaction (politique)", poursuit le communiqué, qui souligne que "les gouvernements doivent assurer maintenant la montée en puissance de leur action d'atténuation et d'adaptation (de leurs émissions de GES) pour empêcher les coûts de monter".

    A cette fin, l'OCDE a notamment préconisé le recours à "une taxe sur le carbone" et à "un système de plafonnement et d'échange dans lequel tous les permis (d'émissions) seraient mis aux enchères".

    Commentaire
    Annonce
    D`après vous, qui est l`actrice chinoise la plus connue dans le monde?
    Gong Li
    Zhang Ziyi
    Maggie Cheung
    Shu Qi
    Fan Bingbing
    Tang Wei
    Li Bingbing
    Yu Nan


      

    La Commission nationale de la Santé et du Planning familial de Chine et l'Association du peuple chinois pour l'amitié avec l'étranger ont lancé conjointement la campagne d'action publique pour 2015 « L'amour sans frontières, à la recherche des plus beaux docteurs chinois à l'étranger ».Cliquez ici

    Veuillez nous écrire par mail à l'adresse crifra@cri.com.cn, vous êtes toujours les bienvenus.

    RCI vous propose

    Recrutement de gardes forestiers au Kenya en photos

    Mode: Gisele Bundchen fait ses adieux aux podiums à Sao Paulo

    Ouverture du Festival international du film de Beijing

    Beijing : grand ciel bleu après la tempête de sable
    plus>>
    © Radio Chine Internationale.Tous droits réservés.
    16A, rue Shijingshan, district Shijingshan, Beijing, Chine