La Syrie critique le département d'Etat américain pour son conseil "irresponsable"
  2011-11-05 20:18:16  xinhua

Une source du ministère syrien des Affaires étrangères a dénoncé samedi une déclaration "irresponsable" faite par le département d'Etat américain conseillant aux Syriens de ne pas se rendre à la police du régime du président Bachar al-Assad, après que Damas eut annoncé une amnistie pour ceux qui rendraient leurs armes.

Au travers de cette déclaration, le gouvernement américain a dévoilé une nouvelle fois son ingérence flagrante dans les affaires syriennes, et a révélé sa politique de soutien aux assassinats et de financement des "groupes terroristes", a indiqué une source citée par l'agence de presse d'Etat syrienne.

Le ministère syrien de l'Intérieur a appelé vendredi tous ceux qui possèdent, vendent ou distribuent des armes mais n'ont pas commis d'homicides à rendre leurs armes dans la semaine, en leur promettant l'amnistie.

Dans un communiqué publié par la télévision d'Etat, le ministère de l'Intérieur s'est engagé à laisser en liberté les personnes qui se rendront à la police entre le 5 et le 12 novembre, disant que ceux qui rendront leurs armes seront amnistiés.

Après la publication du communiqué syrien, la porte-parole du département d'Etat américain Victoria Nuland a déclaré à des journalistes : "Je ne conseillerais à personne de se rendre aux autorités [syriennes] en ce moment."

Le gouvernement syrien "condamne cette déclaration irresponsable qui ne peut être interprétée que comme visant à fomenter la sédition et à soutenir les assassinats et les actes terroristes commis par des groupes armés contre les citoyens syriens", a dit une source du ministère syrien des Affaires étrangères.

Le gouvernement syrien a appelé la communauté internationale à s'élever contre ces politiques américaines "qui sont contraires aux règles du droit international et aux résolutions du Conseil de sécurité de l'ONU relatives à la lutte contre le terrorisme", a ajouté la source ministérielle.

Commentaire