Chine : pourquoi le dalaï lama s'inquiète-t-il de sa réincarnation
  2011-09-26 21:42:42  xinhua
Le 14e dalaï lama a déclaré samedi qu'il déciderait s'il doit se réincarner quand il aura "environ 90 ans" et que la Chine n'aura rien à dire à ce sujet.

S'il doit se réincarner, il laissera des instructions écrites claires sur le processus, a affirmé le dalaï lama dans un communiqué à l'issue d'une réunion avec les leaders des quatre sectes tibétaines.

"En dehors de la réincarnation reconnue par de telles méthodes légitimes, aucune reconnaissance ni acceptation ne devra être accordée à un candidat choisi à des fins politiques, y compris ceux de la République populaire de Chine", a-t-il indiqué.

Le dalaï lama a évoqué le sujet de sa réincarnation à de nombreuses occasions au cours des deux dernières années.

Chaque fois il a insisté sur les principes directeurs du choix de son successeur, bien que ses déclarations ne cessent d'évoluer dans la forme.

Selon le dalaï lama, sa réincarnation peut être choisie de son vivant. Sa réincarnation pourra être désignée ou élue par une sorte de conclave papal, pourra être une fille, à l'intérieur ou même à l'extérieur de la Chine.

La question a été évoquée presque chaque mois depuis que dalaï lama a transféré son rôle politique à Lobsang Sangay, le nouveau "Premier ministre du gouvernement en exil" en avril.

Commentaire