Le 14e dalaï lama renie intentionnellement l'histoire
  2011-09-26 22:52:37  xinhua
Le 14e dalaï lama, poussé par des motifs politiques inavouables, a intentionnellement déformé et renié l'histoire, ce qui a sérieusement porté atteinte à l'ordre normal du bouddhisme et a gravement bafoué le système de réincarnation du dalaï lama, a déclaré lundi Hong Lei, porte-parole du ministère chinois des Affaires étrangères lors d'un point de presse régulier.

Il s'est ainsi exprimé en commentant les récentes remarques du dalaï lama sur les questions relatives à sa réincarnation.

La réincarnation du bouddha vivant est un système unique de succession dans le bouddhisme, a indiqué le porte-parole, soulignant que la Chine adopte une politique religieuse libre qui respecte et protège ce système de succession, a indiqué le porte-parole.

Le dalaï lama est un titre conféré par le gouvernement central, sinon il n'est pas légitime, a poursuivi le porte-parole.

La réincarnation du dalaï lama se déroule en respectant une série complète de rituels et processus religieux, ainsi que les systèmes historiques, a souligné le porte-parole, ajoutant qu'aucun dalaï lama n'avait désigné son successeur dans l'histoire du bouddhisme.

Le gouvernement chinois a promulgué "les réglementations sur les affaires religieuses" et "les réglementations sur la réincarnation du bouddha vivant", a poursuivi le porte-parole.

La réincarnation du bouddha vivant, y compris celle du dalaï lama, doit respecter les rituels et les processus religieux, les systèmes historiques et les lois et réglementations nationales, a-t-il fait savoir.

Commentaire