La Chine et les Etats-Unis font connaître au reste du monde leur détermination à promouvoir la construction des relations globales de coopération positive pendant le 21ème siècle
  2010-05-26 15:39:11  cri





src="mms://media.chinabroadcast.cn/french/wai100526.wma"


type="video/x-ms-wmv"
width="250" height="45">

Le 2ème dialogue stratégique et économique Chine-Etats-Unis s'est clôturé avec succès mardi soir après deux jours de travaux. Les deux parties ont eu un dialogue réussi, franc, sincère et pragmatiste autour des questions d'intérêt commun qui ont une signification générale, stratégique et perène. Par ailleurs les deux pays ont signé plusieurs documents de coopération et ont abouti à de nombreux résultats concrets de coopération. Par ce dialogue, les deux parties souhaitent transmettre au reste du monde leur ferme détermination de coopération afin de relever les défis et de promouvoir la mise en place de relations globales de coopération positive tout au long du 21ème siècle.

Dans la soirée du mardi, les représentants chinois et américains ont signé sept accords de coopération, censés être les résultats concrets de ce dialogue. Lors d'une conférence de presse conjointe, le vice-Premier ministre chinois, Wang Qishan, a hautement apprécié ce dialogue. On l'écoute :

« Dans l'actuel contexte extrêmement complexe, nos deux parties ont mené de manière approfondie des discussions portants sur la situation économique mondiale, le changement du mode de croissance, le renforcement de la coopération commerciale et financière , la réforme de la structure de gestion économique planétaire et d'autres dossiers d'intérêt commun. Ces discussions nous ont permis d'élargir le consensus et revêtent une signification majeure pour consolider la reprise économique et promouvoir la croissance vigoureuse, durable, pacifique et équilibrée de l'économie mondiale. »

Les deux parties se sont engagées à changer le mode de croissance, restructurer l'économie, créer un système commercial et d'investissement planétaire encore plus ouvert et à s'opposer au protectionnisme. Elles sont convenues d'accroître les échanges et la coopération dans le domaine financier, de mettre pleinement en valeur les fonctions des institutions financières dans leur soutien aux économies réelles, d'accroître leur rôle dans la réforme du système financier international et d'approfondir la coopération économique et les échanges bilatéraux à travers le mécanisme de dialogue économique entre les instances gouvernementales des deux pays. Le vice-Premier ministre Wang Qishan a indiqué qu'au fur et à mesure que les liens économiques se resserrent, les deux parties peuvent mieux tenir compte des différences existant entre les deux pays en terme de l'histoire, de la tradition culturelle, de leurs conditions réelles respectives, des stades de développement inégaux, de la structure économique et du degré de formation du marché. Elles peuvent en même temps traiter de manière plus avisée les différends et les problèmes surgis durant le resserrement des liens économiques. Sur la base de l'adhésion aux principes respectifs, la Chine et les Etats-Unis se sont déclarés volontiers à comprendre davantage la position de l'autre partie, de chercher le terrain d'entente, d'accroître la coopération et de réaliser l'avantage commun.

Au cours du dialogue stratégique, les deux parties ont axé leurs discussions sur les relations bilatérales durant la nouvelle période, le respect des intérêts essentiels et des préoccupations majeures de l'une et de l'autre partie, le renforcement de la coordination sur les dossiers majeurs régionaux et internationaux, sur la transformation du système international et sur l'édification du mécanisme de coopération en Asie Pacifique. Lors de la conférence de presse, la représentante spéciale du président Barack Obama et secrétaire d'Etat américaine, Hillary Clinton, a insisté sur la nécessité de cultiver et d'approfondir la confiance mutuelle stratégique pour assurer le développement sain et régulier des relations américano-chinoises ; Hillary Clinton :

« Ce dialogue a prouvé notre valeur, reflété que les relations entre les deux pays sont mûres, durables et fortes. Durant les deux jours écoulés, nous avons discuté des défis complexes, bilatéraux, régionaux et planétaires. Durant le dialogue, nous avons pu discuter toutes sortes de questions et nous avons pu aussi en dégager une compréhension positive, coopérative et globale, qui nous permet d'avancer durant le 21ème siècle. »

Les deux parties ont réaffirmé le respect et le ménagement des intérêts essentiels et des préoccupations majeures de l'une et de l'autre, le traitement de façon appropriée des divergences et des questions sensibles et le renforcement incessant de la base d'une confiance mutuelle afin d'assurer le développement sain et régulier des relations sino-américaines. Les deux parties ont échangé des vues sur l'actuelle situation dans la péninsule coréenne. Elle se sont déclarées préoccupées de l'évolution de la situation dans la péninsule et ont été unanimes à estimer qu'il faut tout faire pour assurer la stabilité dans cette partie du monde.

Le directeur de l'Institut de recherche sur les Etats-Unis rattaché à l'Académie de recherche sur les relations internationales contemporaines, Yuan Peng, a fait remarquer que ce dialogue a émis un message fort de coopération. Yuan Peng :

« La Chine et les Etats-Unis ont transmis à travers ce dialogue le message suivant : en dépit des contradictions et des divergences, les deux pays ne se dérobent pas à leur responsabilité commune en leur qualité des deux puissances mondiales. Le message vibrant qu'ils veulent émettre au reste du monde est justement ce sens de responsabilité, ce sens de grande puissance et ce sens de coopération. »

Commentaire