v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
Clôture du relais de la Flamme olympique à Chengdu
2008-08-05 14:53:07 Le site officiel des JO 2008

Le relais de la Flamme des JO de Beijing qui a commencé à 8h12 ce matin à Chengdu, s'est terminé vers 10h41 dans ce chef-lieu de la province du Sichuan, marquant ainsi la fin du relais au Sichuan.

A partir de demain, la Flamme olympique poursuivra son « périple de l'Harmonie » à Beijing, juste avant l'ouverture officielle des Jeux.

C'est le dernier relayeur Yu Zhigao, un héros de l'armée dans la lutte contre le séisme survenu au Sichuan, qui a allumé la vasque installée au contre international des congrès et des expositions.

Le premier relayeur avait été Zhang Shan, médaillée d'or de tir de la 25ème édition des Jeux olympiques. Elle est classée parmi les « Dix meilleurs sportifs chinois » et a obtenu le titre de « travailleur modèle » de la province du Sichuan.

Le départ avait été lancé dans la zone de transformation des produits d'exportation de Chengdu. Lorsque Zhang Shan s'était mise à courir, 2008 colombes avaient été lâchées dans le ciel. Alors que les volatiles se dispersaient, au sol, plusieurs centaines de milliers de citadins dansaient et chantaient pour marquer l'événement.

Il faisait beau et frais ce matin dans la ville. Dès 7h00, de nombreux citadins s'étaient rassemblés sur les lieux pour saluer les relayeurs et manifester leur enthousiasme pour l'olympisme.

L'itinéraire du relais de la Flamme olympique a une longueur de 13,2 km, le nombre de relayeurs étant de 315. Le terminus est le centre international des congrès et des expositions.

Le relais à Chendu avait pour but d'illustrer les trois concepts majeurs des JO de Beijing, à savoir les « JO verts, JO de haute technologie, JO du peuple », et aussi de faire rayonner l'esprit olympique dans la reconstruction des foyers après le tremblement de terre survenu le 12 mai dernier dans la province.

D'une superficie de 12 400 km2, la ville de Chengdu possède une population de 11,03 millions d'âmes. Chengdu est une ville historique et culturelle célèbre en Chine et fut autrefois le point du départ de la route de la Soie du Sud. Elle est également une ville touristique moderne.

D'une population forte de 87,246 millions d'habitants (données de fin 2004), la province du Sichuan est surtout composée de Han, mais aussi habitée de nombreuses minorités nationales tels que Yi, Tibétains, Hui, Qiang (Tangut), Mongoles, Man, Naxi, Bai, Buyi, Tai, Miao et Tujia. Le chef-lieu de la province est la ville millénaire de Chengdu, centre politique, économique, commercial et culturel du Sichuan.

Les ressources touristiques du Sichuan sont innombrables : le tombeau de Liu Bei (fondateur du royaume « Shu » 221-263 ap. J.-C ;) ; le « Wuhouci », temple commémorant Zhuge Liang, célèbre stratège de la période des Trois Royaumes (220-280 ap. J.-C.) ; la « Chaumière de Du Fu», ancienne résidence du fameux poète Du Fu (712-770 ap. J.-C.) de la dynastie des Tang ; le Mont E'mei, l'une des cinq montagnes sacrées du bouddhisme chinois ; le Grand Bouda (assis) de Leshan d'une hauteur totale de 71 mètres sculpté en 731 sous les Tang (618-907 ap. J.-C.) ; le Système d'irrigation de Dujiangyan ; la Vallée enchanteresse de Jiuzhaigou ; les grottes de Huanglong.

La gastronomie épicée de la province du Sichuan, qui jouit d'une solide réputation à l'échelle nationale, se classe parmi les huit grandes cuisines de la Chine.

[Favoris] [Vos corrections] [Caractère? ]

Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |