v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
La Chine sera  peut-être le premier pays de la planète à pouvoir surmonter la crise financière mondiale
2009-03-09 20:55:33 cri
Depuis août dernier, la crise financière mondiale a frappé, petit à petit, presque tous les coins du monde. Quant à la Chine, qui est, on le rappelle, le plus grand pays en voie de développement, elle n'a pas, elle non plus, pu échapper à cette crise mondiale. Le gouvernement chinois, lui, en réaction, a du modifier ses politiques financières et monétaires, afin de maintenir un développement économique qui soit stable et rapide.

En 2008, la croissance du PIB chinois aura pourtant enregistré une forte baisse. Le chiffre est passé de 10,6% au premier trimestre à 6,8% au dernier trimestre. Mais les raisons qui ont entraîné ce ralentissement de l'économie chinoise ne sont pas les mêmes que celles des pays développés. C'est en tout cas l'avis de Yang Mu, de l'Université nationale de Singapour. Il est chercheur à l'Institut de l'Asie de l'Est. Yang Mu :

«Par rapport aux différents centres de cette crise financière mondiale, comme les Etats-Unis, l'Europe et le Japon, je pense que les raisons qui ont entraîné le ralentissement économique de la Chine sont complètement différentes. Selon moi, pour ces pays développés, c'est leur système financier qui, en premier, a d'abord eu des problèmes, et puis les problèmes économiques ont ensuite surgi petit à petit. Alors que pour la Chine, la situation est complètement différente. Il y a deux principaux éléments qui ont influé sur l'économie chinoise. Le premier est que depuis 2007, les autorités centrales ont commencé à adopter des mesures monétaires plus strictes afin d'éviter la surchauffe de l'économie. Cela a entraîné un léger ralentissement de l'économie chinoise, mais c'était juste un ralentissement cyclique. Le deuxième élément, c'est que les exportations chinoises ont connu depuis septembre dernier une baisse considérable, due à la crise financière, venue des Etats-Unis. »

Et au vu du contexte actuel, il est tout à fait possible que la Chine puisse surmonter ses difficultés économiques plus vite que certains pays développés. C'est en tout cas l'avis de Yang Mu :

« Même si c'est difficile pour le gouvernement chinois de contrôler les éléments extérieurs qui pèsent sur son économie, il est toujours capable de stimuler la demande intérieure. Mais parallèlement, le gouvernement chinois a relativement moins de dette extérieure. Et ces dernières années, les recettes fiscales de la Chine ont connu chaque année une croissance de 20% à 30%. »

Face à la crise financière, le gouvernement central a lancé des mesures afin de relancer son économie. Notamment en stimulant les investissements et les besoins à l'intérieur du pays. Et pour Yang Mu, la Chine sera peut-être le premier pays du monde à sortir de la crise financière :

« La réaction du gouvernement a été positive. Il a pris également des mesures efficaces, en temps réel. En novembre dernier, les autorités centrales ont lancé un plan d'investissement d'un montant total de 4 000 milliards de yuans. Un peu plus de 460 milliards d'euros. D'après les chiffres de décembre et de janvier dernier, l'économie chinoise est en train de se relever. En plus, en janvier 2009, les banques chinoises auront prêté, au total, quelques 1 600 milliards de yuans de crédits. Soit un peu plus de 180 milliards d'euros. C'est pourquoi, je pense que l'économie chinoise va commencer à se relancer au cours du dernier semestre de 2009. Elle deviendra peut-être le premier pays de la planète à pouvoir surmonter la crise financière mondiale. »

Le PIB chinois se classe déjà actuellement à la 3e place au niveau mondial. En tant que poids lourd économique au niveau mondial, la Chine est l'un des pays qui se développent le plus rapidement au monde. Mais pour relever le défi économique, la Chine devra renforcer sa coopération avec d'autres pays du monde, notamment avec les pays de l'Asie de l'Est. Yang Mu :

« La paix et la stabilité en Asie de l'Est, c'est ce qui est le plus important pour le développement chinois. Sur les 20 dernières années, on peut constater que la croissance chinoise a été étroitement liée au développement de l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est, l'Asean. Et au vu de la situation actuelle, la Chine se devra de collaborer encore davantage avec les autres pays d' Asie de l'Est. »

Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |