v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
La Chine va enquêter sur sa main-d'oeuvre pour surveiller son taux d'emploi
2009-02-16 11:24:20 xinhua

La Chine va procéder cette année à une enquête exhaustive sur son marché du travail dans quatre municipalités et plus de 20 capitales provinciales et l'étendra l'an prochain à une population plus importante de manière à mieux surveiller la situation de l'emploi dans le pays, a déclaré vendredi le Bureau d'Etat des Statistiques (BES).

Les enquêteurs choisiront leurs échantillons dans la population âgée de plus de 16 ans et recueilleront des informations sur l'éducation, l'emploi ou le non-emploi des sondés, le revenu, le genre de travail, la sécurité sociale, la cause éventuelle du chômage, etc.. "La Chine a besoin d'une banque de données faisant autorité et qui soit à la fois précise et à jour sur laquelle s'appuyer pour prendre des décisions concernant l'emploi sur des bases scientifiques" a souligné vendredi le directeur du BES, Ma Jiantang.

Actuellement, le ministère chinois des Ressources humaines et de la Sécurité sociale publie un taux de chômage sur une base trimestrielle. Ces données ne couvrent cependant que les résidents urbains et qui se sont fait enregistrer auprès des départements du travail. Les données du ministère montrent que le taux de chômage urbain enregistré a atteint 4,2% fin 2008, contre 4,0% un an auparavant.

 Selon des analystes, la réalité serait beaucoup plus grave, considérant les 20 millions de travailleurs migrants qui ont perdu leur travail sur fond de ralentissement économique et les plus de 6 millions d'étudiants en attente sur le marché de l'emploi. En 2004, le Conseil des Affaires d'Etat (le gouvernement chinois), avait décidé qu'un mécanisme national d'enquête sur l'emploi de la main-d'oeuvre, couvrant la population urbaine et rurale, devait être mis en place dans les années qui suivaient.

Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |