v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
Le maire de Beijing a dissipé les inquiétudes concernant le système du logement bon marché
2009-01-19 11:11:15 peopledaily
Le maire de Beijing Guo Jinlong a réfuté mardi 13 janvier les affirmations que les mesures du gouvernement municipal pour construire plus de logements à prix réduits provoqueraient la récession du marché de l'immobilier de la capitale.

La municipalité a dévoilé à la fin de 2008 les projets de construction en 2009 des habitations à prix modérés de 8,5 millions de m² de surface totale.

"Le projet de logement à prix abordables vise le marché bas de gamme, ce qui n'empêchera pas le développement du marché immobilier haut de gamme en ville", a déclaré M.Guo, en réfutant les arguments soulevés par les conseillers politiques.

"Comme la zone urbaine est limitée, il devrait y avoir un boom du marché de l'immobilier", a-t-il dit.

La ville, avec une population de 16 millions d'habitants, se trouve sur une surface de 16 000 km², dont plus de 10 000 km ² sont des montagnes.

Les conseillers politiques du secteur immobilier auraient évoqué des craintes que la stratégie des logements à prix réduits du gouvernement municipal pourrait évincer les investissements immobiliers.

"Le capital privé sera effrayé par le grand ensemble de logements à prix abordables ce qui va provoquer une baisse de la demande", a déclaré l'un des plus grands opposants à cette mesure, Ren Zhiqiang, membre du Comité municipal de Beijing de la Conférence politique consultative du peuple chinois.

"Cela va finalement conduire à une dépression du marché immobilier et un ralentissement de l'économie", a-t-il dit.

Les contributions du secteur immobilier comptent pour 1/4 des recettes fiscales de Beijing. La ville olympique, à l'instar de nombreuses autres villes du pays, a vu ses prix de l'immobilier monter en flèche.

Toutefois, les prix dans les 70 grandes et moyennes villes chinoises ont baissé de 0,4% à partir de décembre de l'année dernière, une première baisse depuis que le gouvernement a commencé à communiquer ces données en 2005.

Le marché de Beijing semble cependant à l'abri de la fluctuation des prix actuellement.

Les logements d'occasion sont évalués à plus de 13 000 yuans (US $ 1900) par m², ce qui est inabordable pour la plupart des gens.

Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |