v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
Fin d'année sous la menace de la crise financière : la masse populaire chinoise ose-t-elle toujours faire des dépenses ?
2008-12-15 10:59:24 peopledaily
La « fermentation » du fléau financier produit son effet sur les consommateurs chinois qui deviennent plus prudents dans leurs achats, mais qui déboursent sereinement pour les dépenses nécessaires.

Dans son enquête, notre correspondant a remarqué que la crise financière n'a pas pour autant exercé un grand effet sur la consommation courante des gens du peuple, que ce soit la population urbaine ou la population rurale, lesquelles font leurs achats en toute conscience tranquille. Dans les magasins, les supermarchés et les centres commerciaux, les denrées et produits alimentaires, ainsi que les articles d'usage courant se vendent très bien, seulement les gens préfèrent de plus en plus acquérir des produits et des articles à prix modéré et bon marché.

Comparé aux produits de consommation courante concernant la nourriture et l'habillement, l'achat de vêtements de grande marque, de parures en or ou en argent, de logements de type amélioré, de voitures et d'autres produits et articles de luxe, ainsi que les achats en grande quantité sont en train d'être « reportés » par la crise financière.

Lors du 12ème séminaire national sur la théorie et la pratique de l'économie de consommation tenu peu de temps auparavant à Changsha, chef-lieu de la Province du Hunan, les spécialistes présents ont été unanimes à indiqué que comparaison faite avec d'autres pays du monde, il n'existe pas tellement pour le moment en Chine de dérivés financiers et c'est la raison pour laquelle l'aspect essentiel de l'économie chinoise n'a pas connu de changement. La confiance de consommation des Chinois, sous l'influence de la « fermentation » de la crise économique, est ressentie plus sensiblement dans les domaines d'investissement, dont le marché boursier et le marché d'échange de devises, tandis que sur le marché de consommation, c'est seulement les produits d'usage non urgent qui en sont affectés. En plus de cela, il s'est produit l'expectative et certaine attitude attentiste, ce qui fait qu'on « omet » d'acheter les produits et les articles non nécessaires.

La conscience traditionnelle de « sobriété et de frugalité » de la population chinoise est à nouveau « stimulée ».

La plupart des Chinois ont l'habitude de régler leurs dépenses en tenant compte de leurs revenus. Mais ces dix dernières années, une partie de la population chinoise commence à aspirer à la vie « dépenser l'argent de demain pour acheter ce qu'on a besoin aujourd'hui » et c'est à cause de cela qu'un nombre croissant de gens font des prêts pour acheter logement et voiture. Mais ces derniers temps, compte tenu de l'indétermination du revenu ultérieur par rapport aux prévisions, beaucoup de gens recommencent à devenir « économe » et serre de plus en plus leur bourse. Un « prix raisonnable » est devenu pour un grand nombre de personnes une importante condition pour délier leur bourse. « Economiser ce qu'on peut économiser » est devenu naturellement pour certains leur expression favorite et la formule qu'ils répètent à tout propos. C'est ainsi que la conscience traditionnelle de « d'économie, de sobriété et de frugalité » de la population chinoise est à nouveau « stimulée » et « excitée ».

Wang Qiangdong, Directeur du Centre d'études de la consommation et du marché de l'Académie des sciences sociales de la Province du Guangdong, a indiqué que même si la crise financière ne s'est pas produite, nombreux sont les Chinois, surtout les personnes âgées et d'âge moyen, qui ont toujours observé, respecté et appliqué le principe « acheter seulement ce qu'on a besoin et surtout à des prix bon marchés » et cela est leur concept de la consommation. A l'heure actuelle, avec la survenance de la crise financière, le nombre de cette masse de consommateurs va en augmentant et une partie d'entre eux commence intentionnellement à réduire leurs dépenses ou à diminuer le rythme de leurs achats. La vertu de la « sobriété » et de la « frugalité » est ainsi une fois de plus « stimulée » et « excitée ».

La « potentialité de consommation » illimitée doit être en fin de compte stimulée sur la base de la « demande intérieure » et de l' « approvisionnement intérieur ».

Les données statistiques établies indiquent qu'actuellement en Chine, le taux de consommation moyen de la population est seulement de 40%, ce qui est plus bas que le niveau moyen mondial. Ce qui montre que la grande partie des biens et des richesses créés par le peuple chinois n'a pas été consommée, alors que pour le moment, on commence à accorder « encore plus d'importance » à « l'élargissement de la demande intérieure ».

Il est souligné dans le rapport présenté au 17ème Congrès du Parti communiste chinois que la croissance économique qui dépendait principalement autrefois de l'investissement et de l'exportation devrait dépendre maintenant de la coordination de la consommation, de l'investissement et de l'exportation. La Conférence nationale économique 2008, qui vient d'être close, indique que l'élargissement de la demande intérieure est le moyen fondamental permettant le maintien de la croissance économique et que l'année prochaine, toutes les activités du pays doivent être basées sur l'agrandissement de la demande intérieure afin de pouvoir maintenir la croissance stable et assez rapide de notre économie nationale. Les tâches à accomplir pour cela sont les suivantes : changement du mode de développement accéléré, réajustement structurel, amélioration de la capacité de développement durable, approfondissement de la réforme et de l'ouverture, renforcement du dynamisme et de la vitalité du développement économique et social, intensification de l'édification sociale et accélération du règlement des principaux problèmes difficiles concernant l'existence et les intérêts des masses populaires.

Comparé aux mesures fortes et énergiques prises par le gouvernement en vue de stimuler la demande intérieure, il semble que le souhait de consommation des gens du peuple est encore dans la phase du « préchauffage ralenti ». Wang Qiangdong pense que la raison de ce phénomène vient d'un côté du concept de consommation relativement conservateur de la population chinoise, et de l'autre côté, cela est dû à l'imperfection du système actuel de la protection sociale. Il a fait remarquer qu'actuellement, les Chinois n'osent pas encore dépenser tout leur argent, car pour eux, les prévisions concernant leur revenu et leur consommation sont toujours incertaines. Le gouvernement central qui fait tout son possible pour stimuler et exciter la demande intérieure, il doit en même temps offrir effectivement des garanties à la population à bas et moyen revenu en ce qui concerne le logement, l'éducation, les soins médicaux et autres, ce afin de dissiper leurs inquiétudes quant à leur avenir.

« La Chine dispose de deux supériorités qu'aucun autre pays du monde n'en a : Primo, c'est le plus grand marché mondial de ressource de main-d'?uvre de bonne qualité et bon marché ; Secundo, c'est le plus grand marché du monde de la consommation, car l'espace de consommation d'une population forte de 1,3 milliard d'habitants est illimité, et en cas où ce marché de consommation serait mis en marche, ce serait alors d'une importance inestimable. », a souligné Wang Qiangdong qui a ajouté : « A l'heure actuelle, les dispositions prises à cet effet par le gouvernement sont concentrées principalement sur l'excitation de la consommation 'de type de substitution' et ce qui profite directement aux gens ordinaires c'est seulement l'augmentation des postes de travail qui contribue sensiblement à la stabilité sociale. Mais si l'on pourrait faire plus d'efforts pour exciter la consommation de « type de roulement », les mesures prises à cet effet par le gouvernement central seraient alors encore plus profitables aux larges masses populaires que ce soit quant à la 'transparence' en profondeur ou en largeur. »

Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |