v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
Suizhou, capitale chinoise des véhicules spéciaux
2008-11-25 15:23:58 xinhua
Jadis haut lieu de la musique ancienne chinoise, Suizhou est aujourd'hui la capitale des véhicules spéciaux en Chine.

"Le gouvernement municipal veut faire de la ville la capitale des véhicules spéciaux", a déclaré mardi à l'agence Xinhua (Chine Nouvelle) Ma Qingming, secrétaire du comité permanent du Parti communiste chinois pour la ville de Suizhou, dans le centre de la Chine.

Suizhou, où ont été exhumées des bianzhong, ou cloches de bronze musicales (anciens instruments de musique chinois datant de 440 avant J.-C.), a été désignée en mars 2008 par la Fédération chinoise de l'industrie des machines comme "la capitale chinoise des véhicules spéciaux".

Cette ville moyenne compte aujourd'hui 172 entreprises spécialisées dans la fabrication de véhicules spéciaux (camion élévateur de déchets, camion-citerne, tracteur, etc.) et de leurs pièces. Parmi elles, 16 ont obtenu une qualification nationale, et réalisant un chiffre d'affaires de cinq milliards de yuans (731,8 millions de dollars).

La ville de Suizhou arrive en première position en Chine au niveau de la production et de la vente de véhicules spéciaux, qui représentent respectivement 18,7% et 16,7% des volumes nationaux.

"Avec la crise financière, les commandes étrangères ont diminué, mais notre secteur n'a pas été très affecté, car il est plutôt orienté vers le marché intérieur", a indiqué M. Ma.

"Ces jours-ci, l'Etat a décidé de renforcer les investissements pour stimuler les marchés intérieurs, fournissant ainsi une opportunité pour notre ville", se réjouit M. Ma.

Selon Zhang Jianfu, vice-directeur général de la compagnie Shuanglong ( Double dragon)son entreprise se tournera désormais vers les marchés internes de la Chine.

Son entreprise coopère avec le Groupe chinois de construction de chemins de fer pour explorer le marché dans le nord du pays, avec la Compagnie de construction de ports de Chine pour approvisionner le marché du sud-est en camions élévateurs, et avec le Groupe de construction hydraulique pour des travaux dans les provinces du sud-ouest.

"Le marché intérieur est large et relativement stable. D'autant plus que nous concevons des produits selon les besoins de nos clients", a expliqué M. Zhang.

Selon un rapport publié en mai 2008, la Chine a produit 700 000 véhicules spéciaux en 2007. Mais ce chiffre ne représente que 22% des camions fabriqués dans le pays, contre des proportions atteignant entre 50% et 70% dans les pays occidentaux.

Dans le contexte de la mondialisation, la ville de Suizhou souhaite attirer des investissements extérieurs pour réaliser son ambition, a indiqué Zhou Xinguo, directeur de la Commission de l'économie et du commerce de Suizhou.

En 2007, le groupe hongkongais Fortune a investi 500 millions de yuans (73,1 millions de dollars) pour construire à Suizhou une zone de production de véhicules, tandis que le groupe cantonais Fuhua et une compagnie du Hubei ont prévu un investissement de 330 millions de yuans (48,3 millions de dollars) pour construire une base de production de pièces pour véhicules.

Par ailleurs, les entreprises ont renforcé leurs investissements et leur coopération avec des universités dans la recherche technologique. L'année dernière, le premier pulvériseur destiné à la lutte contre la désertification est sorti de l'usine à Suizhou.

"A l'époque de la mondialisation, seuls ceux qui possèdent des technologies sophistiquées et en détiennent les droits peuvent gagner dans les marchés internationaux", a souligné Zhang Jianfu.

Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |