v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
Est-ce qu'il y a le désert en Chine?
2007-08-09 11:09:24 cri
La réponse est oui, les régions désertiques en Chine s'étendent sur une superficie de 1.3 millions de kilomètres carrés.

Le Xinjiang occupe les deux tiers de la surface désertique de la Chine. Le désert du Taklamakan, connu comme "mer de mort", est le plus grand désert du pays. Il s'étend sur une superficie de 324 000 km2 dans le bassin de Tarim.

Le désert de Gurbantügggüt, situé dans le bassin de Jungar, s'étend sur 48000 km². C'est le deuxième grand désert de la Chine. Tous ces déserts recèlent de riches gisements de pétrole, de gaz, ainsi que des ressources minérales.

Le désert n'offre pas que des ressources énergétiques, mais également touristiques. Cela fait du moment que le voyage dans le désert devient le choix de nombreux touristes. Aux premiers 4 jours des vacances du premier mai, le désert du Taklamakan a déjà reçu 160 milles voyageurs chinois et étrangers.

Actuellement, dans le forum de discussion en ligne, je vois très souvent le sujet dans lequel on lance un appel pour réunir des gens à voyager ensemble dans le désert.

Dans un article qui parle du désert de Dunhuang de Chine, « Il n'y a que le désert qui guérisse les désespoirs. Parce que le désert, c'est les espaces infinis, le silence des dunes, un ciel dans les nuits émaillé de milliers d'étoiles. Un environnement qui sans faute sauve les grands désespérés.

Dans le désert, on pouvait pleurer sans crainte de faire déborder un fleuve. »

Une description assez poétique. Avez-vous maintenant l'idée de faire une aventure dans le désert chinois, alors attention nous vous présentons quelques déserts qui attirent le plus de touristes

Le désert Kumutage qui se situe à Turpan, au Xijiang . On le nomme « le seul désert du monde » qui est lié à la ville. Donc, c'est moins dangereux d'y aller.

Peut-être. Mais le paysage désertique y est aussi abondant. Dans ce désert de 1880 kilomètres carrés, nous pouvons nous promener en chamaux, faire du bateau sur le lac de sable, reçevoir un traitement de sable. La température du sable peut y atteindre 80 degré.

Le désert de Gobi est aussi une vaste région désertique comprise entre le nord de la Chine et le sud de la Mongolie. Le bassin désertique est délimité par les montagnes de l'Altai, la steppe de Mongolie, le plateau tibétain et la plaine du nord de la Chine. Au sens propre, le mot « gobi » désigne en mongol un territoire semi-aride.

Le Gobi s'étend sur 1600 km du sud-ouest au nord-est et sur 800 km du nord au sud. Sa superficie est estimée à 1 300 000 km², ce qui en fait l'un des plus grands déserts au monde. Contrairement aux images fréquemment associées aux désert, le Gobi est davantage recouvert de pierres que de sable. Le climat du Gobi présente d'importantes variations selon la saison. Entre la nuit et le jour, on peut observer une amplitude thermique de 32°C.

Le désert disons « star » qu'on va vous présenter, le désert le plus splendide de Chine -- le site de Shapotou dans le Ningxia, une dune qui sonne. Se dégageant brusquement du canyon du Mont Heishan situé aux confins de la province du Gansu et de la région autonome des Hui du Ningxia, le fleuve Jaune aux flots impétueux se précipite vers la plaine de Ningxia en se transformant en un cours d'eau au lit plus étendu. Le grand désert de Tenggeli, avec ses sables dorés qui ondulent et se déploient à perte de vue, situé sur la rive sud du fleuve Jaune. Malgré cet immense univers de montagnes et de déserts, le cours du fleuve Jaune et le tronçon occidental de la Grande Muraille qui s'y trouvent ne donnent pourtant pas un sentiment de désolation, car ils ont pour charmante compagnie des oasis pittoresques, des bois verdoyants, des champs au charme pastoral, des habitations d'où s'élèvent en spirale des fumées de cuisine...

Située à 22 kilomètres à l'ouest du chef-lieu du district de Zhongwei, le site de Shapotou a pour marque saillante une grande dune à pente abrupte haute de plusieurs dizaines de mètres, et qui constitue en elle-même un des phénomènes extraordinaires propres au grand désert de Tenggeli : en s'y approchant, il arrive qu'on entende des "sons de cloche" émis de la pente de sable. La réalité est qu'à chaque beau temps après la pluie, des souffles de vent ou le déplacement humain ou animal font glisser sur le versant de la dune une couche de sable fin et provoquent ainsi une sorte de résonance qui évoque des sons de cloche. Devenue aujourd'hui une célèbre station de "ski" sur sable du pays, ce site est fréquenté par un nombre croissant de touristes animés tous par le désir de mettre à l'épreuve leur courage en glissant du haut de la pente.

S'il y a une autre expérience à ne pas manquer, c'est de tenter une traversée du fleuve Jaune en radeau à flotteurs en peau de chèvre : on gardera à coup sûr de cette aventure impressionnante un souvenir inoubliable ! D'autre part, pour avoir une idée de l'immensité du désert, on peut aussi faire une excursion dans la "mer de sable" et découvrir ainsi des paysages extraordinaires et variés propres au désert à dos des fameux "vaisseaux du désert" que sont les chameaux. Au pied de la dune Shapotou se trouve une étable de chameaux où l'on peut louer, en moyennant une dizaine de yuans.

Sur le même sujet Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |