v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
On engage des diplômés sans le hukou local
2009-02-18 15:58:11 xinhua
Pour encourager les entreprises à embaucher plus de jeunes employés, le Conseil d'Etat a demandé à chaque ville en Chine, à l'exception de 4 d'entre elles, de ne pas exiger la résidence permanente lors de l'embauche des diplômés de l'université qui ne sont par de la région.

Dans un document récent, le Conseil d'Etat a demandé aux municipalités chinoises, à l'exception de Beijing, Shanghai, Tianjin et Chongqing, de lever le hukou ou la restriction par le permis de résidence, afin que les candidats puissent chercher un emploi partout où ils désirent.

Ce document survient à la suite d'un plan de stimulation qui a été dévoilé au début de janvier dans le but d'aider les étudiants à trouver un emploi dans le contexte du ralentissement économique.

"Les perspectives du marché de l'emploi chinois sont sombres au milieu de la crise financière mondiale et les diplômés des établissements supérieurs font face à d'énormes difficultés pour trouver un emploi," explique-t-il.

Les jeunes diplômés des universités sont une "valeur" des ressources humaines, et tous les gouvernements locaux ainsi que les ministères doivent donner la priorité à l'emploi des diplômés des universités avec plus de mesures novatrices."

Le document indique également que les petites entreprises qui ont besoin de beaucoup de main-d'?uvre peuvent recevoir jusqu'à 2 millions de yuans ($ 300 000) de prêts si elles engagent un certain nombre de résidents urbains qui sont enregistrés comme demandeurs d'emploi.

Les grandes entreprises d'Etat et les institutions de recherche scientifique ont également été invitées à proposer plus d'emplois pour les jeunes diplômés.

Le Conseil d'Etat a également encouragé les étudiants à élargir leur recherche d'emploi et d'envisager de travailler dans les communautés populaires dans le centre et l'ouest de la Chine ou des PME, voire même à démarrer leur propre entreprise.

Les jeunes diplômés devenus entrepreneurs individuels peuvent obtenir des petits prêts de 50 000 yuans maximum.

Un précédent rapport de l'Académie chinoise des sciences sociales a indiqué que le taux de chômage parmi les nouveaux diplômés a dépassé 12% à la fin de 2008, et que 1,5 millions de personnes sont actuellement sans travail.

Selon le Ministère des ressources humaines et de la sécurité sociale, 6,1 millions de personnes fraîchement diplômées des universités se sont retrouvées sur le marché du travail cette année.

"L'emploi pour les diplômés des établissements supérieurs devrait venir en premier lieu parmi l'ensemble de mesures de stimulation pour l'emploi", a annoncéZheng Gongcheng, principal spécialiste de la sécurité sociale et haut législateur.

Il a dit que les étudiants et leurs familles ont investi beaucoup d'argent dans l'éducation avec des attentes élevées pour leur future carrière.

"Si un grand nombre de diplômés des universités ne trouvent pas d'emploi, c'est un énorme gaspillage de ressources sociales", a dit M.Zheng.

Mais la plupart de jeunes demandeurs d'emploi veulent que les mesures de stimulation soient plus concrètes.

"Je ne suis pas très au courant de ces mesures et je ne pense pas qu'elles ont beaucoup à voir avec moi", a affirmé hier Xu Baoxin âgé de 22 ans, qui est récemment diplômé de l'Université du Sud-est, à Nanjing, dans la province du Jiangsu.

"Ces mesures sont trop vagues et la levée des restrictions liées au hukou ne serait utile que pour ceux, qui veulent travailler dans les grandes villes", a affirmé Xu Baoxin.

Un autre demandeur d'emploi, Tang Jianye, pense que ces mesures de stimulation viennent légèrement en retard et les demandeurs d'emploi ont besoin de plus de services qui soient liés à l'emploi.

"Elles (les mesures) viennent tardivement, mais c'est mieux que rien", a dit ce diplômé de l'Université de l'Economie des Finances du Jiangxi.

Dans le cadre d'une autre démarche pour aider les diplômés à trouver un emploi, le gouvernement municipal de Beijing prévoit de recruter les diplômés des universités comme assistants pour les communautés, de nouveaux postes créés par le gouvernement local dans le but de les encourager à travailler au niveau de base.

Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |