v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
Chine: De nouveaux accusés jugés pour l'affaire du lait contaminé
2008-12-30 16:59:44 cri

Quatre nouvelles personnes impliquées dans le scandale du lait contaminé ont comparu lundi devant le Tribunal populaire intermédiaire de Shijiazhuang, capitale de la province du Hebei (nord). Elles sont accusées d'avoir compromis la sécurité publique.

Le tribunal a commencé à entendre Gao Junjie, son épouse Xiao Yu, Xue Jianzhong et Zhang Yanjun à 08H00. Il les a accusé d'avoir produit et vendu plus de 200 tonnes de "poudre de protéine" à base de mélamine, de maltodextrine et de poudre de petit-lait.

En août 2007, Gao Junjie et Xue Jianzhong ont acheté six tonnes de poudre de protéine à plus de 10 000 yuans (1 462 dollars) la tonne et revendu cet achat.

Mécontents du profit réalisé, Gao Junjie, Zhang Yanjun et Xiao Yu ont décidé de développer leur propre poudre de protéine et suivi une proposition en ce sens de Xue Jianzhong. Les quatre personnes ont donc produit plus de 200 tonnes de poudre entre décembre 2007 et août 2008.

Selon l'acte d'accusation, la poudre de protéine produite et vendue par les quatre accusés a mis en danger la santé et à la vie des consommateurs, en particulier des bébés. En conséquence il est réclamé des condamnations pour avoir compromis la sécurité publique.

Selon le code pénal chinois, ils font face à au moins 10 ans de prison, voire à la peine de mort.

Par ailleurs, cinq autres suspects impliqués dans le même scandale sont passés en jugement dans trois tribunaux locaux du Hebei lundi. Ils sont accusés d'avoir produit et vendu des aliments toxiques.

Dans leur cas, comme dans le cas de ceux à Shijiazhuang, aucun verdict n'a encore été prononcé.

Tian Wenhua, ancienne présidente du Conseil d'administration et directrice générale de Sanlu, passera en jugement mercredi devant le Tribunal populaire intermédiaire de Shijiazhuang.

Elle est accusée d'avoir produit et vendu des marchandises trafiquées ou de qualité ne correspondant pas aux standards officiels, indique-t-on de source judiciaire.

Le Groupe laitier Sanlu, basé à Shijiazhuang, a cessé sa production le 12 septembre, et la société, dont le passif atteint 1,1 milliard de yuans, a engagé une procédure de faillite.

Selon le ministère chinois de la Santé publique, le lait contaminé a tué six bébés et en a rendu 294 000 autres malades.

Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |