v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
Nouvelles preuves de crime de guerre exposées au mémorial du massacre de Nanjing
2008-12-15 10:07:49 xinhua
Plus de 800 nouvelles pièces preuves du massacre de Nanjing et des autres atrocités japonaises commises pendant la seconde guerre mondiale ont été exposées jeudi à Nanjing, deux jours avant le 71e anniversaire du tristement célèbre crime de guerre.

Les 816 objets, comprenant des documents, videos, livres, calligraphies et peintures, ont été recueillis cette année principalement de Chine, des Etats-Unis et du Japon, selon Zhu Chengshan, conservateur de la grande salle du Mémorial pour les victimes du massacre de Nanjing.

Parmi ces pièces se trouve un dossier réalisé par Jiang Jiaqing, qui a fuit en passant par Shanghai, Nanjing, et la province de l'Anhui jusqu'à Hong Kong et a enregistré les atrocités japonaises perpétrées pendant et après 1937.

Le livre rend compte de la façon dont les forces japonaises ont conduit des raids aériens à travers la Chine. Tous les moments et incidents du livre représentent des événements réels, a indiqué M. Zhu. "C'est la première fois que le mémorial reçoit un dossier si détaillé réalisé par un réfugié".

L'institution a également reçu un drapeau japonais. Ce drapeau, donné par un Japonais, a été utilisé lorsque les troupes d'Iwane Matsui sont entrées à Nanjing, alors capitale chinoise, le 17 décembre 1937, selon les comptes-rendus.

Le massacre de Nanjing a commencé immédiatement après le 13 décembre 1937, jour où la ville est tombée aux mains de l'armée japonaise. Plus de 300 000 chinois ont été tués, un tiers des bâtiments de la ville ont été détruits et plus de 20 000 femmes ont été violées pendant l'affreux crime de guerre.

"Plus de 400 survivants au massacre sont encore en vie, mais la plupart d'entre eux sont âgés de plus de 80 ans et en mauvaise santé, " a ajouté Zhu Chengshan, qui est également vice-président de l'Association pour l'aide aux survivants du massacre de Nanjing, fondée il y a quatre ans.

"Les objets nouvellement donnés constituent des preuves sérieuses" concernant les événements, a-t-il dit. "Nous allons conserver soigneusement ces objets et en choisir certains pour l'exposition dans la grande salle du Mémorial".

Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |