v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
Le monde aura besoin de 18 millions d'enseignants supplémentaires
2008-10-02 10:28:28 xinhua
La pénurie d'enseignants qualifiés demeure un problème crucial à travers le monde et il faudrait recruter 18 millions d'enseignants supplémentaires pour parvenir à l'enseignement primaire universel (EPU) d'ici 2015, indique l'Organisation des Nations Unies pour l'é ducation, la science et la culture (UNESCO).

Dans un communiqué publié mercredi, à l'approche de la Journée mondiale des enseignants, célébrée le 5 octobre, l'UNESCO met l'accent sur la nécessité de développer des politiques éducatives en direction des enseignants, seules capables d'assurer un recrutement durable et de qualité.

Les besoins sont particulièrement criants en Afrique, où 3,8 millions d'enseignants supplé mentaires seraient nécessaires pour atteindre l'EPU, dit l'UNESCO, selon laquelle ce déficit d'instituteurs se traduit dans des pays comme le Rwanda ou le Mozambique par des classes qui peuvent atteindre jusqu'à 60 élèves. Or, il est généralement admis qu'au-delà de 40 élèves, l'éducation ne peut être dispensée correctement.

Même lorsque le nombre global d' enseignants est suffisant, certaines zones isolées et défavorisées peuvent, de par le monde, être confrontées à des problèmes tenaces de recrutement et de maintien en poste des enseignants, poursuit le communiqué.

Cette pénurie d'enseignants qualifiés est l' un des plus grands défis à relever pour atteindre les objectifs de l'Education pour tous (EPT), a insisté l'agence onusienne.

Selon l'UNESCO, le problème n'est pas seulement quantitatif, l'insuffisance de la formation étant aussi un lourd handicap. Dans les pays en développement, il n'est pas rare de trouver des maîtres dont le niveau ne dépasse pas le deuxième cycle du secondaire.

Pour améliorer la situation, seules des politiques cohérentes peuvent favoriser le recrutement de professeurs en nombre suffisant, garantir leur statut et assurer une formation de qualité.

Dans le sillage de l'Initiative pour la formation des enseignants en Afrique subsaharienne(TTISSA), élaborée par l'UNESCO, le Congo a ainsi développé une politique globale vis-à- vis des enseignants qui ne vise pas seulement à augmenter le nombre des recrutements mais couvre aussi les questions de statut, les conditions de travail ou encore la gestion du personnel, indique le communiqué.

Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |