v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
Les monts Moirig
2009-02-12 09:51:21 cri
Les monts enneigés Moirig sont situés dans le district de Dêqên, département autonome tibétain de Diqing, dans le nord-ouest de la province du Yunnan. Leur cime principale, le pic Kawagarbo (également connu comme le prince des monts), se dresse à 6 740 m d'altitude; c'est le mont le plus élevé du Yunnan. Autour de lui, il y a 13 montagnes dont l'altitude est supérieure à 6 000 m. Constituant le groupe le plus imposant, ces monts enneigés s'étirent sur plusieurs centaines de kilomètres.

Les monts enneigés Moirig sont célèbres pour leur magnificence et leur mystère. Dans les années 1930, un chercheur des États-Unis les a appelés « les plus beaux monts du monde ». Il est important de mentionner qu'en raison de sa structure géologique complexe et du climat changeant, le pic Kawagarbo n'a jamais été conquis. Du début du XXe siècle jusqu'en 1996, des groupes d'alpinistes ont essayé d'atteindre son sommet, mais ils ont tous échoué. Après 1996, le gouvernement a interdit l'alpinisme dans la région.

Le temple Lianhua (fleur de lotus), au pied du pic Kawagarbo, est l'endroit le meilleur et le plus proche pour admirer cette cime des monts Moirig. Sur le versant méridional du pic, il y a une chute d'eau d'une hauteur de 1 000 m. Elle est particulièrement magique en été. L'eau de la fonte des neiges descend de la cime enneigée, de sorte qu'elle est très pure. Dans l'esprit des pèlerins, l'eau de cette chute est sacrée. Ils vont s'y doucher pour attirer la chance. Dans les gorges et les forêts, il y a une multitude de lacs alpins. Les visiteurs y gardent tous le silence, de peur d'offenser les dieux. En effet, dans l'esprit des fidèles du bouddhisme tibétain, une forêt bien conservée est considérée comme un lieu sacré.

Les glaciers sont également très célèbres. Beaucoup de glaciers et de moraines se trouvent au pied du pic Kawagarbo. En raison des fortes précipitations et de la température élevée, les mouvements des glaciers sont très actifs. Pendant la saison des pluies, les glaciers s'étendent jusqu'aux forêts, situées à 2 600 m d'altitude, et pendant la saison sèche, ils fondent et se retirent de nouveau au niveau des 4 000 m. Ce sont des glaciers maritimes modernes de mousson. À cette basse latitude et à cette haute altitude, les glaciers forment un phénomène rarement vu dans le monde. Parmi ceux-ci, le glacier Mingyong est le plus magnifique. Il a 8 km de long, 500 m de large et couvre une superficie de 73,5 km2, allant du niveau des 5 500 m d'altitude jusqu'à une zone forestière à 2 700 m. Quand le soleil se lève, les glaciers fondent, et des centaines ou même des milliers de morceaux de glace s'effondrent dans un bruit assourdissant.

Au pied de la montagne, le petit village tibétain de Yubeng, peu peuplé et entouré de montagnes, est bien préservé. Situé dans un paysage magnifique, ce village est aussi appelé le « pays des merveilles ».

Les monts Moirig sont également un lieu sacré connu un peu partout. En langue tibétaine, kawagarbo signifie « dieu du mont enneigé ». Selon une légende, un démon à 9 têtes et 18 bras venait souvent dans le village pour tuer des gens et boire leur sang. Plus tard, ce démon a été maté par un maître bouddhiste et il s'est converti à cette religion. Il est devenu un guerrier courageux et est maintenant considéré comme un gardien bouddhique. Depuis lors, le Kawagarbo est un mont sacré pour le bouddhisme tibétain. Dans les régions tibétaines, il se classe au premier rang parmi les huit monts sacrés; son statut est supérieur au mont Qomolangma de l'Himalaya.

Autre exemple, les gens sont réticents à aider à transporter le cadavre de quelqu'un qui n'a jamais effectué le pèlerinage à ce mont, puisqu'ils considèrent son cadavre comme impur. Au début de l'automne et de l'hiver de chaque année, un grand nombre de pèlerins d'endroits éloignés du Tibet, du Qinghai, du Sichuan et du Gansu y viennent. La scène des Tibétains qui se prosternent et qui font le tour du Kawagarbo est étonnante. Selon les registres, de tels pèlerinages ont lieu depuis 700 ans.

Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |