v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
Le temple Wenmiao à Zhengzhou
2008-11-26 14:38:18 cri

Le bouddhisme, le taoïsme et le confucianisme ont une influence énorme sur la culture et la civilisation chinoise. C'est pourquoi on retrouve aujourd'hui en Chine un nombre relativement important de temples à travers tout le pays. Parmi eux, le temple confucianiste de Wenmiao, à Zhengzhou, un temple où les Chinois organisaient des cérémonies en l'honneur de Confucius.

Zhengzhou est la capitale de la province du Henan, au Centre de la Chine. Pendant que les Pharaons régnaient sur l'Egypte, il y a 8 000 ans, on trouvait ici les premières traces de civilisation chinoise?. Alors le temple Wenmiao, qui signifie littéralement « temple de la culture », a lui été construit bien plus tard évidemment, il y a environ 1 900 ans. En 2005, les autorités locales ont investit 30 millions de yuans (un peu moins de 3 millions d'euros) pour sa restauration. Grâce à cette somme, le temple a pu conserver son côté grandiose et continuer à attirer les touristes. Alors on l'a dit, le temple Wenmiao est également un lieu de rencontre, où se rassemblaient des scientifiques, et où étaient organisées des cérémonies à la mémoire de Confucius.

Alors durant des milliers d'années, ce temple a subi incendies, et donc restaurations à plusieurs reprises. Aujourd'hui, le seul bâtiment réellement debout depuis le début est la salle principale du temple, la salle Dacheng. Les autres salles et bâtiments ont été construits lors des différentes restaurations. Juste à côté de la salle de Dacheng, à l'extérieur, on trouve un abricotier de plus de cent ans. Quand le vent souffle, ses branches s'agitent près du toit de la salle. Cet arbre est sans doute le plus vieux témoin de l'histoire du temple.

La construction de ce temple date de la dynastie des Han de l'Est, il y a plus de 1 900 ans. A cette époque, le temple de Wenmiao était beaucoup plus grand. Il mesurait 2,5 hectares. Excepté le temple de la ville de Qufu, dans la province du Shandong, un peu plus au Nord, dans la région natale de Confucius, le Wenmiao était le plus grand temple confucianiste de Chine. Mais malheureusement, sous la dynastie des Yuan, c'est-à-dire au 13e siècle, le temple a été détruit par un incendie. Après, on l'a fait reconstruire.

Selon les traditions chinoises de l'époque, les temples, les palais, les maisons sont, en général, tous construits en bois, selon une croyance qui veut que les vivants habitent dans des maisons en bois, matériau vivant. La pierre étant quant à elle réservée à la construction des tombes.

Alors, évidemment, comme le temple de Wenmiao est construit en bois, difficile pour lui d'échapper aux incendies. Sous les dynasties des Ming et des Qing, il a été victime du feu à plusieurs reprises. A la fondation de la République populaire de Chine, en 1949, le temple était déjà beaucoup moins grand qu'à sa construction.

L'entrée principale de la salle Dacheng, dont on vient de parler, donne sur le Sud, comme tous les autres bâtiments traditionnels chinois. Aux deux extrémités de la salle se trouvent deux sculptures de deux mètres de haut qui représentent chacune une tête de dragon. Selon la légende chinoise, le dragon est un animal qui peut apporter la pluie. Cette statue est donc là pour protéger la salle contre les incendies. Au centre du faîte, il y a une petite maison d'un étage. Sur cette petite maison, on peut trouver des sculptures d'éléphants, et des Qilins, un animal légendaire qui, dit-on, apporte le bonheur. Le long du faîte, sont gravées des images de dragon, de phénix et de pivoine. Ces objets, selon la tradition chinoise, peuvent tous apporter le bonheur.

Alors cette salle Dacheng est couverte de tuiles vernissées. Et grâce à ses sculptures, cette salle a conservé son côté grandiose. A l'intérieur de la salle, on peut voir des piliers sculptés avec finesse et soigneusement colorés. Et si vous levez la tête, vous verrez des poutres, tout aussi bien sculptées et colorées. A gauche et à droite de la salle, on trouve également des sculptures de divinités issues des légendes chinoises.

À l'intérieur du temple ont également été construit deux autres temples plus modestes, un à la mémoire des anciens hauts fonctionnaires issus de Zhengzhou, et un autre à celui des bienfaiteurs de la région. Dans le temple est aussi présente une sculpture sur la vie et les principaux actes de Confucius. Cette sculpture, gravée sur le mur, est haute de seulement 1 mètre 20, mais longue de plus de 30 mètres.

La plupart des scènes représentées par cette sculpture proviennent du lunyu, un recueil des actes et des paroles de Confucius et de ses disciples, et du shiji, le premier livre connu sur l'histoire chinoise.

Aujourd'hui, deux salles du temple sont devenues des salles de classe. Dans ces deux classes, qui se veulent à l'image des écoles anciennes, des conférences sont organisées, sur la tradition, la culture et l'histoire de la Chine. Auparavant, pour les Chinois, s'asseoir était synonyme de s'agenouiller, et les élèves d'alors s'agenouillaient devant un bureau très bas. Leurs manuels scolaires étaient alors des livres classiques du confucianisme.

Dans ce temple, resté tranquille depuis un siècle, on peut encore entendre certains enfants lire, lors de ces sessions spéciales. Avec ces salles, et ces arbres très anciens, les enfants peuvent vraiment avoir une idée précise de comment leurs ancêtres vivaient et apprenaient leurs leçons. Ça les aide également à mieux connaître la culture et les traditions chinoises.

Si on se promène dans le temple de Wenmiao, on peut entendre, au détour des cours et des salles, les enfants lire. C'est là le charme tout particulier de ce temple qui est en quelque sorte le représentant, le garant, du patrimoine culturel et traditionnel de la ville de Zhengzhou.

Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |