v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
Les Treize Mausolées
2008-02-19 16:27:53 La Chine au présent
Les Treize Mausolées impériaux couvrent une superficie d'environ 40 km2. C'est le cimetière idéal de la tradition chinoise, flanqué d'un ensemble de collines des monts Yanshan. On trouve aussi des cours d'eau et des lacs dans sa vaste plaine centrale. Les Treize Mausolées ne sont pas les plus anciens de la dynastie des Ming, mais la taille du site est impressionnante et il y a un grand nombre de tombeaux. D'ailleurs, le secteur tout entier est assez bien préservé comme cimetière impérial complet avec les tombeaux de presque tous les empereurs de la dynastie. Ainsi, il est extrêmement précieux comme patrimoine historique, et il jouit d'une renommée parmi les mausolées de la dynastie des Ming.

Conçu en harmonie avec les montagnes, les rivières et la topographie, le complexe des Treize mausolées est un chef-d'?uvre de l'architecture de la Chine antique. De façon ingénieuse, il combine les traditions chinoises, le paysage naturel et l'art architectural. La disposition des tombeaux est claire et les bâtiments principaux, tout comme les palais souterrains, sont préservés relativement intacts. Cela est d'une grande importance pour l'étude du système politique et de la construction des mausolées impériaux durant les Ming, de même que de l'histoire des mausolées impériaux dans la Chine ancienne.

L'empereur Zhu Di (Yongle) et les Treize Mausolées

Avec le mausolée Changling au centre et les autres à ses côtés, la disposition générale du cimetière suggère l'idée du subalterne autour du supérieur. Un tel arrangement met l'accent sur le rôle historique de l'empereur Zhu Di comme « empereur de la consolidation ». Cet empereur a également joué un rôle déterminant dans la décision de l'emplacement des Treize Mausolées. Une des raisons principales de la décision de l'empereur de construire les mausolées en Chine du Nord était son plan de transférer la capitale à Beijing.

Les palais impériaux des Ming dans le monde des morts

L'emplacement se compose, entre autres, de l'avenue Divine (ou voie Sacrée). Cette voie s'étire sur 15 km, allant du portail de marbre à l'entrée de la montagne et mène tout droit à l'emplacement du tombeau proprement dit. La construction la plus au sud des Treize Mausolées est un grand portail de marbre érigé en 1540. Sur ses panneaux de toit, on trouve des sculptures de qilin, de deux lions jouant avec une balle, de même que de dragons parmi des nuages. La qualité d'exécution de l'architecture de pierre est tout à fait exquise. À environ 2 000 m du portail se trouve la Grande Porte rouge. C'est l'entrée officielle du cimetière. Au nord de cette porte, il y a le pavillon de la Stèle. La « Stèle des accomplissements et vertus divines pour le mausolée Changling des Ming » y est logée. C'est la seule stèle avec un texte, puisque toutes les autres semblables dans les Treize Mausolées ont été laissées en blanc. Au nord du pavillon de la Stèle, on trouve la première moitié de la longue voie Sacrée. Elle est bordée par des animaux en pierre (lions, licornes, chameaux, éléphants, qilin et chevaux), quatre de chacun. Puis, c'est la section des personnages en pierre de fonctionnaires, de ministres et de généraux. Toutes ces sculptures ont une taille énorme et sont très lourdes. Par exemple, le plus gros chameau fait 30 m3 -- en incluant sa base. Au nord de la voie Sacrée, on trouve la porte Lingxing. C'est un bâtiment d'une structure particulière qui ressemble à un portail. Il est fait de marbre et ses piliers ont une forme semblable aux huabiao (colonne sculptée de nuages). Étant une partie nécessaire d'un mausolée impérial, la porte Lingxing s'appelle également la « porte du Ciel », signifiant que l'âme de l'empereur décédé pourrait monter au Ciel par cette porte.

Le mausolée Changling

C'est le premier des Treize Mausolées. C'est celui du tombeau de l'empereur Zhu Di et de son impératrice Xu. Sa conception a suivi celle du mausolée Xiaoling. L'avant est une cour rectangulaire, et l'arrière est occupé par le dôme rond du Trésor. La voie Sacrée y mène. Le complexe de bâtiments hors terre se compose de trois cours. La deuxième salle est un vestige précieux des bâtiments en bois de la Chine antique. Le tumulus du tombeau est gardé par un mur de brique crénelé avec des remparts aussi majestueux et interdits qu'un château impérial. Le palais souterrain est juste en dessous. La construction du mausolée Changling était un projet vraiment pharaonique. Il a duré 18 ans, de 1409 à 1427.

La salle des Faveurs exceptionnelles. C'est le bâtiment principal du mausolée Changling. La salle centrale imite celle de l'Harmonie suprême de la Cité interdite à Beijing, avec des tuiles jaunes et des murs rouges, un toit à quatre versants et pignons de même que des avant-toits doubles. Les 32 piliers énormes en nanmu (cèdre blanc) à prétendues « veinures d'or » sont à remarquer. Les quatre au centre ont 1,17 m de diamètre et 14, 3 m de hauteur. Les arbres donnant des piliers aussi énormes ne se trouvaient que dans les forêts des frontières du sud-ouest de la Chine, et il leur faut des centaines d'années pour atteindre cette grosseur. Tous les autres composants structuraux tels que les poutres, pannes, combles et consoles sont également en nanmu. Ils dégagent toujours une plaisante odeur de bois et les visiteurs en sont toujours étonnés.

Le mausolée Dingling

C'est le tombeau de Zhu Yijun (Wanli), 13e empereur de la dynastie des Ming, et de ses deux impératrices. Puisque la construction de son mausolée a commencé de son vivant, il a procédé à une inspection personnelle pendant les six ans qu'a duré la construction. Les fonctionnaires responsables n'ont donc pris aucun risque. Ils ont affecté de 20 000 à 30 000 travailleurs chaque jour et ont produit un tombeau magnifique et digne. On dit que les étapes suivantes ont été nécessaires pour le carrelage : huit mois pour préparer la base de terre; 136 jours pour la brûler avec des branches d'arbres choisis; et, encore trois autres mois pour imbiber les dalles finies d'huile d'abrasin, de façon à ce que les dalles soient belles, lisses et jaunâtres. Dans leur disposition, les bâtiments hors terre du mausolée Dingling imitent le mausolée Changling. Le travail est toutefois plus méticuleux.

Le palais souterrain. C'est la quintessence des Treize Mausolées. On dit : « Escalader la Grande Muraille comme merveille hors terre, mais explorer le mausolée Dingling comme merveille souter-raine. » Ce palais a 1 195 m2 de superficie. C'est ici qu'on a installé en triangle les trônes de marbre pour les âmes de l'empereur et de ses deux impératrices. Devant chaque trône se trouve l'ensemble des « cinq vases d'offrande » jaunes et vernissés devant lesquels il y a un autre récipient, celui-là en porce-laine, avec des motifs de dragon. La salle arrière est la chambre de repos de l'empereur et de ses impératrices. Sur les côtés, il y a 26 coffres -- peints en rouge et remplis de toutes sortes d'objets funéraires. Les salles à gauche et à droite ont également une taille impressionnante: les archéologues croient qu'elles devaient être construites pour les cercueils des impératrices. Du palais souterrain, les archéologues ont déterré environ 3 000 objets. Parmi ceux-ci, la « cou-ronne Yishan » (de l'empereur Zhu Yijun) et le « diadème Phénix » (des impératrices) sont les plus attrayants. La couronne est un trésor rare, tissée avec du fil d'or extrêmement fin et incrustée du dessin des deux dragons jouant avec une perle et de six pierres précieuses brillantes.

Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |