v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
Le géoparc national d'Alashan
2007-06-21 10:28:11 China.org
Les majestueuses dunes de sable du désert de Badanjilin, les merveilleuses gorges creusées par le vent de la ville d' Aolunbulage, le lac cristallin de Juyan, les peupliers toujours verts de feuilles aux formes diverses : ces éléments forment les paysages fascinants du désert d'Alashan, dans la région autonome de Mongolie intérieure. Les êtres humains ont du agir pour protéger et exploiter ces précieuses structures naturelles en classant une large aire géoparc ( label de l'Unesco classant les parcs géologiques d'intérêt patrimonial) national.

La création de ce parc géologique a dans une certaine mesure privilégié la partie "favorable" du désert. Les vestiges géologiques seront ainsi utilisés de façon durable sans aucune détérioration de leur aspect et de leurs caractéristiques, et la nature suivra son cours. Le géoparc servira non seulement de terrain à la recherche scientifique mais également d'incubateur aux modes de production et d'exploitation des ressources locales. Un autre bénéfice espéré est l'émergence d'opportunités de développement du tourisme local.

La Chine compte aujourd'hui 138 géoparcs, parmi lesquels Alashan est le premier, et le troisième au monde, entièrement consacré à l'environnement désertique.

En fonction du type et de la répartition des ressources paysagères, le Géoparc national d'Alashan, d'une superficie de 940 kilomètres carrés, a été divisé en trois parcs (Badanjilin, Tenggeli, et Juyanhai) et onze aires panoramiques.

Le parc de Badanjilin, situé dans la bannière (en Mongolie intérieure, une bannière ou ligue est l'équivalent d'une préfecture) droite d'Alashan, comprend quatre sites panoramiques pour une superficie de plus de 424 km2 : le désert de Badanjilin, les fresques sur falaise de Mandela, les gorges de Hongdunzi et les paysages érodés par le vent de Haisenchulu. Ce parc fait essentiellement office de base pour l'exploration scientifique, les visites écologiques et autres activités liées à l'écotourisme.

Le parc de Tenggeli, situé dans la Grande bannière d'Alashan, s'étend sur une superficie de 347 km2 et comprend le désert de Tenggeli Desert, le lac de sel de Jilantai et les gorges d'Aolunbulage. Cette réserve de ressources naturelles officiellement protégée est exploitée par l'humain à des fins scientifiques et touristiques.

Le parc de Juyanhai s'étend sur plus de 166 km2 dans la bannière d'Ejina et comprend quatre sites d'intérêt majeur: le lac de Juyanhai, les ruines de la Cité Noire, les bois de peupliers à feuilles diversiformes et les paléofossiles de Mazong. Outre l'écotourisme et l'enseignement scientifique, ce parc permet également le tourisme culturel grâce aux activités autour des cultures Juyan et Turhut.

Le géoparc national d'Alashan est unique au monde sous trois aspects. Premièrement, son désert de Badanjilin est parsemé de larges dunes de sable dont la taille moyenne est de 200 à 300 mètres, la plus haute, connue sous le nom de "Qomolangma du désert", atteignant les 500 mètres.

Deuxièmement, le parc abrite le plus large ensemble de lacs désertiques au monde. L'aire périphérique du lac Nurtu, par exemple, compte 144 lacs au total, dont des lacs froids entourés de rives herbues et d'arbres, mais aussi des lacs salés entourés d'arbustes épineux, dont l'eau est si dense que même quelqu'un ne sachant pas nager peinerait à s'y noyer.

Enfin, cette zone abrite également la plus grande dune de sable chantant du monde. Ceux qui se laissent glisser tels des enfants le long de sa pente ont parfois la chance d'entendre le sable qui les accompagne dans leur descente produire un chant profond.

Sur le même sujet Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |