v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
Frédérique Darragon et les tours de l'Himalaya
2005-11-16 15:27:04 cri
L'objet du travail de Frédérique ( Martine) Darragon est principalement d'ordre humanitaire. Il s'agit d'une volonté de recherche sur les tours de l'Himalaya et leur protection. Mais son but est aussi d'améliorer les conditons de vie des habitants locaux à travers l'accès à des possibilités de micro-crédits permettant la création de petites entreprises rurales et familiales et le développement d'un tourisme respectueux de l'environnement. Elle travaille donc dans la protection d'un .milieu naturel et sauvage qui se mèle intimement avec la vie des hommes de cette région.

Frédérique ( Bing Yan ) est une économiste de formation, une femme qui a été son propre professeur de peinture à l'huile, une navigatrice qui a traversé l'Atlantique, un jockey qui a monté des purs-sang anglais et une joueuse de polo qui a reçu 2 titres en 15 ans. Elle a aussi passé, depuis le début des années 1990 une période d'à peu près 5 ans dans la Chine rurale.

Frédérique parle plusieurs langues. Elle est Française mais se considère avant tout comme une citoyenne du monde.

Depuis 1998, elle est partie à la recherche de ces vieilles et extraordinaires tours en pierres, dont la plupart ont une forme d'étoile, que l'on a découvertes dans les régions du Sichuan et du Kongpo.

En utilisant la datation au carbone sur 60 échantillons de bois provenant des vieilles poutres de ces tours , elle a pu donner un âge à 47 de ces structures ainsi qu'à 4 maisons et un monastère.

En 2001 elle crée la fondation UNICORN principalement dédiée à la construction d'écoles et à la promotion de l'éducation dans des zones rurales pauvres.

En juin 2003 elle parle de ces tours au Directeur du Centre du Patrimoine mondial de l'UNESCO à Paris, Mr Bandarin, qui exprime un intérêt particulier pour ce projet. Cependant, l'inscription du moindre de ces monuments chinois sur la liste de l'UNESCO dépend uniquement du Gouvernement Central chinois.

En 2004 elle est la co-fondatrice de l'Institut du patrimoine UNICORN de l'université du Sichuan. (l'Institut SUUH) qui a pour but la recherche, la protection, le rescensement et la meilleure connaissance des cultures de la Chine du Sud-Ouest.

L'institut SUUH gère également un forum qui a pour but de persévérer dans les recherches sur les tours de l'Himalaya. Les résultat obtenus par ce forum seront édités et publiés par le Gouvernement chinois dans le courant 2006. Vos articles, commentaires et suggestions sont les bienvenus sur le site www.suuh.org.

Pour réveiller l'attention autour des fameuses tours et récolter de l'argent pour sa fondation, Frédérique Darragon a filmé et co-produit un documentaire, son premier, dont les droits sont détenus, depuis 2003 et pour les 5 années qui suivent, par Discovery Channel. Ce documentaire sera diffusé dans le monde entier.

Frédérique Darragon organise également des expositions de ses photographies dont la première s'est tenue, à New York, au siège des Nations Unies, du 6 au 17 décembre 2004. La seconde s'est déroulée, toujours à New York, au Club des explorateurs ( Explorers Club). La troisième s'est ouverte le 24 juin 2005 au musée de l'Université du Sichuan et le restera jusqu'au 30 août. Enfin, la quatrième aura lieu au centre Culturel français de Pékin à partir du 19 septembre 2005.

Ces deux dernières de ces expositions rentrent dans le cadre de l'année de la France en Chine.

En février 2005, Frédérique Darragon a fait une demande au Fond mondial du patrimoine pour que les tours soient inscrites sur la liste des monuments à préserver et pour lancer une grande restauration de ces tours.

Le 21 juin 2005 le WMF a annoncé l'inscription des tours sur la liste des monuments à préserver de toute urgence. Il s'agit de la première étape nécessaire avant l'obtention de dons. ( consultez pour cela l'annexe de ce document).

Le premier livre de Frédérique Darragon concernant les tours sera publié en septembre 2005. Les profits iront directement alimenter le compte de la fondation.

Sur le même sujet Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |