v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
Le 4ème Festival artistique de Songzhuang
2008-12-23 11:09:26 cri
Ces dernières années, un nombre croissant d'artistes viennent vivre dans le bourg de Songzhuang ou dans les villages avoisinants. Au fil du temps, une zone d'art contemporain s'est formée dans les alentours. Elle est aujourd'hui internationalement connue. C'est ainsi qu'est organisé, chaque année depuis 2005, le Festival artistique de Songzhuang.

L'année 2008 correspond à sa 4ème édition. Elle vient de se clôturer. C'était l'occasion de réunir à Songzhuang un grand nombre de spécialistes, d'artistes, de représentants de compagnies artistiques ainsi que d'amateurs d'art. Ils y ont passé plusieurs jours très agréables et chaleureux.

Depuis ces dernières années, l'art contemporain connaît un essor fulgurant à Beijing. Des artistes de tous les coins du pays se ruent vers Beijing, ou plus précisément vers Songzhuang, pour réaliser leur rêve de d'être reconnus. Songzhuang, se trouve loin du centre-ville. C'est un atout, parce que le coût de la vie est plus faible, et parce que c'est un environnement favorable à la création artistique. A tel point qu'en 2005, le premier festival artistique de Songzhuang a été organisé.

Un peu plus de 300 artistes, parmi tout ceux qui y vivaient, avaient alors exposé leurs oeuvres en plein air, dans une rue de Songzhuang longue de 2 km. Songzhuang s'est ainsi révélée au grand public. Dès la première édition, le festival a attiré l'attention du monde extérieur. Et depuis, Songzhuang draine beaucoup d'artistes. Zheng Na, une employée du Comité d'organisation du festival de Songzhuang, nous le confirme : « A présent, rien qu'à Songzhuang vivent quelque 3 000 artistes, sans compter ceux qui habitent dans les environs. »

En 2006, Songzhuang est l'une des premières zones à être désignée par la municipalité de Beijing « Zone de promotion de la création culturelle ». Quant au festival annuel, il est devenu un symbole de l'art contemporain chinois. Le slogan du festival 2008 est : « En avant, Songzhuang». Zheng Na nous explique la raison de ce slogan: « Je crois que ce slogan est lié en premier lieu à la prise en compte de notre zone d'art. Il est aussi lié au soutien gouvernemental du secteur de la création artistique. Enfin, il a un rapport avec le développement économique. Lorsqu'on crée une zone économique, on lui donne une devise ! »

En effet, le festival de Songzhuang est un concentré d'énergie, comme l'indique son slogan. Pour preuve, toutes sortes d'activités ont lieu à Songzhuang : des expositions organisées par des groupements d'artistes, ou des portes ouvertes d'ateliers d'artistes. Toutes ces activités permettent aux amateurs d'art contemporain d'entrer en contact avec des professionnels.

« Le marché des oeuvres d'art de Songzhuang » est une autre activité du festival. Elle est à la fois prisée des visiteurs et artistes. Les artistes y exposent librement leurs oeuvres. C'est une sorte de champ d'expérimentation qui permet aux professionnels de mettre pleinement en valeur leur esprit créatif. Lors du festival 2008, le groupe de chanteurs chinois « Modern sky » a donné un très beau concert. Quant aux galeries qui se sont installées à proximité du centre d'exposition principal, elles ont chacune organisé une exposition sur des thèmes très variés. Toutes ces activités ont fait de Songzhuang une zone artistique particulièrement florissante.

Notre correspondant a visité une exposition intitulée : « La traversée des terres dénudées », une exposition qui regroupe les oeuvres de 17 artistes. Ils ont utilisé différents supports : Performance, installation, vidéo, peinture, sculpture etc..

Certaines de ces créations sont difficiles à comprendre pour les visiteurs. Comme par exemple cette oeuvre faite d'une série de bicyclettes écrasées, que l'on expose au bord d'une rue comme des squelettes. Les visiteurs aimeraient connaître le sens de cette oeuvre. Voici ce qu'en pense le jeune Wang Min, de Tianjin : « On veut peut-être dire par-là que le nombre d'automobiles n'a cessé de s'accroître, ce qui accentue la pollution atmosphérique. N'est-ce pas un appel au retour à la nature ? Je crois que c'est un peu de ça qu'il s'agit. »

Ecoutons maintenant l'auteur de cette oeuvre, Wang Qiang : « Cette oeuvre est composée d'une centaine de vélos usés, qui ont été écrasés sous 5 000 tonnes de pression. C'est une sorte de d'invitation à débattre de la science et de la technologie. Que nous apportent la science et la technologie? Quel type de développement doit-on adopter ? »

Le marché des ?uvres d'art a lieu sous une tente d'une superficie de 4 000 mètres carrés. Environ 2 000 oeuvres de plus de 400 artistes y ont été exposées. Comme il s'agit d'un marché, les oeuvres exposées sont toutes à vendre. Et les acheteurs peuvent négocier directement avec les auteurs de ces oeuvres.

Comme la plupart des artistes qui exposent dans ce marché sont inconnus du public, leurs oeuvres se vendent bon marché. Alors, on se balade, on marchande, on achète, et on fait peut-être de bonnes affaires. Qui sait ? Voici l'avis de Li Shuxían, une touriste que notre journaliste a croisé au marché des oeuvres d'art : « Moi, j'éprouve du respect pour ces artistes. Qu'ils parviennent ou non à vendre leurs oeuvres, cela n'a pas d'importance. Ce qui me touche, c'est leur ténacité, leur persévérance. »

D'après un organisateur du festival 2008, le marché des oeuvres d'art prône l'idée « que l'art soit accessible au grand public». C'est l'idée que davantage d'artistes prennent part à cette activité et que davantage de citoyens puissent faire la découverte de l'art. Cette initiative joue un rôle positif pour la création d'un marché de l'art de bon niveau et d'un bon environnement de conservation.

Le 4ème festival artistique de Songzhuang s'est clôturé le 25 novembre.

(Yannine) 

Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |