v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
Le Potala a été bien préservé, selon son chef
2007-07-19 09:55:06 xinhua

Le directeur du Potala a annoncé en réponse à l'inquiétude de l'UNESCO sur le palais que "le Potala avait jusqu'à présent bénéficié d'une préservation de première classe".

L'UNESCO n'est pas d'accord et a exprimé son inquiétude sur le fait que le palais était de plus en plus cerné par des immeubles modernes chinois quelconques.

"Voir c'est croire. J'espère que les officiels de l'UNESCO pourront mener une investigation du palais du Potala sur place. Une conclusion sans investigation n'a pas de sens", a indiqué Qiangba Gesang, directeur du palais pendant 19 années.

Un an après son inauguration, le chemin de fer Qinghai-Tibet a transporté 1 500 000 passagers au Tibet, environ la moitié du total des touristes arrivés dans la région. Des inquiétudes se sont levées sur le fait que le poids de l'affluence des touristes pourrait avoir un impact sérieux sur les structures en bois et en terre du palais de 13 étages.

"Nous avons trouvé des solutions pour l'excès de touristes", a confirmé Qiangba Gesang.

Le palais restreint actuellement les visiteurs à 2 300 par jour et reste ouvert de 7h30 à 18h30.

"La restriction des visiteurs prouve notre engagement dans la protection du temple Potala", a déclaré Qiangba Gesang. "Nous ne pouvous pas satisfaire aux demandes de tous les touristes, mais nous n'avons pas d'autres moyens."

Qiangba Gesang a dit que le gouvernement central avait gardé l'oeil sur la préservation du Polata, qui a été classé au patrimoine mondial de l'UNESCO en 1994.

En 2002, le gouvernement central a investi un total de 179,3 millions de yuans (environ 23,6 millions de dollars) dans la rénovation du temple et il envisage d'investir plus dans un avenir prochain, a-t-il ajouté.

Le Potala, essence de l'art architectural tibétain ancien, a été construit d'abord par le Roi tibétain Songtsa Gambo au septième siècle sous la dynastie des Tang (618-907 A.C.), et a été étendu au 17 siècle par le Dalaï Lama.

Le Potala, ainsi que les monastères Norbuglinkha et Sagya, sont les trois principaux sites de l'héritage culturel tibétain. Le gouvernement local investira 140 millions de yuans (environ 18,4 millions de dollars) pour rénover les lieux autour du Norbuglinkha, le palais d'été du Dalaï Lama.

Sur le même sujet Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |