v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
La réaction du Conseil de sécurité de l'ONU au tir de satellite coréen doit être « circonspecte et appropriée »
2009-04-06 15:52:00 cri

Le représentant permanent de Chine auprès des Nations unies, Zhnag Yesui, a déclaré le 5 avril au siège général de cette organisation internationale que selon la Chine, la réaction du Conseil de sécurité au lancement de satellite par la République populaire démocratique de Corée, la RPDC, doit être « circonspecte et appropriée ». La Chine, a indiqué l'ambassadeur Zhang Yesui, participera aux discussions du Conseil de sécurité à ce sujet avec une attitude constructive et responsable.

L'Agence de presse centrale de la RPDC a publié dimanche un communiqué et selon lequel la RPDC a lancé avec succès le satellite de télécommunications « Clarté 2 » à 11 heures 20 ( heure locale) du même jour. Le secrétaire général de l'ONU Ban Ki-moon a publié immédiatement par procuration de son porte-parole une déclaration. Il a déploré cette démarche nord-coréenne et invité la RPDC à respecter les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité. A la demande de la délégation japonaise auprès de l'ONU, le Conseil de sécurité s'est réuni d'urgence aux environs du 15 heures 15 du dimanche pour mener des discussions à ce dossier.

Le représentant permanent de Chine auprès de l'ONU, l'ambassadeur Zhang Yesui, a souhaité, à l'issue de la réunion, que les diverses parties concernées fassent preuve de la retenue en vue d'épargner une nouvelle escalade à la situation. L'ambassadeur chinois a déclaré notamment ceci :

« Nous avons pris note de l'annonce de la RPDC qu'elle a lancé un satellite de télécommunications. Nous avons pris note également que des pays concernées se sont déclarés préoccupés de ce lancement. Nous espérons que les diverses parties concernées font preuve de la retenue en vue d'éviter des actions, susceptibles de provoquer une nouvelle escalade de la situation. »

Zhang Yesui a fait remarquer que le Conseil de sécurité de l'ONU doit agir de manière circonspecte et appropriée au tir de satellite par la RPDC, car cette façon d'agir correspond non seulement aux intérêts des pays de la région mais aussi aux intérêts communs de la communauté internationale. L'ambassadeur Zhang Yesui :

« Nous estimons que la préservation de la paix et de la stabilité dans la péninsule coréenne, la préservatioon de la paix et de la stabilité en Asie du Nord-Est ainsi que la promotion du processus des pourparlers à six correspondent non seulement aux intérêts des pays de la région, mais aussi aux intérêts communs de la communauté internationale. Aussi la réaction du Conseil de sécurité de l'ONU doit-elle être circonspecte et appropriée. »

Susan Rice, la représentante américaine auprès de l'ONU, quant à elle, souhaite que le Conseil de sécurité réagisse de manière vive soulignant que le lancement coréen contrevient gravement aux résolutions pertinenente des Nations unies.

La réunion de consultations à huis clos qui a eu lieu dans l'après-midi du même jour a duré environ trois heures. Les représentants de divers pays composant le Conseil de sécurité s'y sont prononcé sans parvenir pourtant ni à une résolution ni à une déclaration. Le représentant auprès de l'ONU du Mexique, pays qui assume la présidence tournante de ce mois, Claude Heller, a laissé entendre après la réunion que des consultations se poursuivront d'ici quelques jours toujours à ce dossier. Nous écoutons maintenant l'ambassadeur mexicain :

« Les pays membres du Conseil de sécurité sont tombés d'accord pour des consultations futures à ce sujet. On cherchera une solution appropriée en se tenant compte de l'urgence de cet événement, des responsabilités et des devoirs de tous les pays membres. »

A ce propos, l'ambassadeur Zhang Yesui a déclaré que la partie chinoise participera aux discussions à ce sujet avec une attitude constructive et responsable tout en souhaitant que le Conseil de sécurité et les autres pays membres trouvent enfin une solution convenanble.

Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |