v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
La Chine et les Etats-Unis vont travailler ensemble à la création de relations sino-américaines entières, coopératives, et positives durant le vingt-et-unième siècle
2009-04-02 16:02:36 cri

Le président chinois Hu Jintao a rencontré, lundi en début d'après-midi à Londres, son homologue américain Barack Obama en marge du sommet financier du G20. Lors de cette entrevue, les deux chefs d'Etat sont tombés d'accord pour nouer des relations sino-américaines entières, coopératives, et positives durant le XXIème siècle.

La rencontre entre les deux présidents chinois et américain a fait l'objet d'une attention toute particulière, si on les compare à celles qui ont eu lieu le même jour parmi les dirigeants de divers pays participant à la conférence du G20.

Le président Hu Jintao a positivement apprécié l'évolution satisfaisante des relations bilatérales depuis que Barack Obama a accédé à la présidence américaine. Il a déclaré que les rapports entre les deux pays se trouvaient actuellement à un nouveau point de départ, et étaient confrontés à une importante opportunité de développement. La Chine et les Etats-Unis, a souligné Hu Jintao, doivent et peuvent travailler, la main dans la main, pour nouer des relations bilatérales entières, coopératives, et positives.

Les rapports sino-américains doivent être positifs. Bien que nos deux pays ne partagent pas les mêmes systèmes sociaux, le même arrière-fond historique, et les mêmes traditions culturelles, et se trouvent à un stade de développement inégal, il leur faut regarder l'un vers l'autre avec une vision positive et faire progresser le dialogue et la coopération dans divers domaines par des actions réelles.

Les rapports sino-américains doivent être coopératifs. Il faut que les deux parties travaillent, la main dans la main, à relever les défis et régler les problèmes complexes et délicats auxquels est confrontée la société humaine, afin d'entamer une coopération mutuellement bénéfique et assurer le développement commun.

Les rapports sino-américains, enfin, doivent être entiers. Nos deux pays doivent multiplier les échanges et approfondir la coopération dans les domaines suivants : l'économie, la lutte anti-terroriste, la prévention de la prolifération nucléaire, l'application des lois, l'énergie et le changement climatique. Nos deux pays doivent promouvoir les échanges entre nos deux armées, accroître la communication et la coordination dans les affaires régionales et internationales ainsi que sur les dossiers à caractère planétaire, et ce afin d'enrichir incessamment le fond stratégique des relations entre nos deux pays.

Pour sa part, le président Barack Obama a rendu un vibrant hommage à la Chine pour son rôle majeur dans le monde d'aujourd'hui. Il a notamment insisté sur la nécessité de resserrer les liens entre les deux pays. Le président Obama a déclaré que les relations américano-chinoises figuraient parmi les plus importantes relations bilatérales dans le monde. Les deux pays maintiennent non seulement d'étroits liens économiques, mais partagent encore de nombreux intérêts communs sur des questions régionales et internationales d'importance majeure. Nous écoutons maintenant le président Obama :

« Les rapports américano-chinois sont devenus très constructifs. Les liens économiques entre nos deux pays sont très vigoureux. J'ai déclaré ouvertement et je suis toujours persuadé que ces rapports sont très importants pour nos deux peuples, et ils créent de plus des conditions favorables pour que le monde relève divers défis. »

Le président Hu Jintao a déclaré que la Chine était disposée à faire progresser les relations bilatérales pour un développement plus grand. Hu Jintao :

« Les bonnes relations sino-américaines correspondent aux intérêts fondamentaux de nos deux pays et de nos deux peuples. Elles sont bénéfiques aussi pour la paix, la stabilité, et la prospérité de la région Asie-Pacifique et du reste du monde. La partie chinoise veut travailler ensemble avec la partie américaine pour que les rapports sino-américains progressent toujours. Moi-même, je veux aussi nouer de bons liens de travail et d'amitié personnelle avec le président Obama. »

Les deux chefs d'Etat sont tombés d'accord pour mettre en place un mécanisme sino-américain de dialogue stratégique et économique et ont décidé d'inaugurer le premier dialogue en été 2009 à Washington. Ils ont convenu en outre d'approfondir la coopération mutuellement avantageuse entre les deux pays dans divers domaines.

Les deux chefs d'Etat ont souligné qu'en tant que principales entités économiques, les Chine et les Etats-Unis travailleront, de concert avec les autres pays du monde, pour la reprise d'un essor vigoureux de l'économie mondiale et la stabilisation du système financier international. Les deux parties se sont déclarées en faveur de la fluidité des échanges commerciaux et de l'investissement, favorables pour tout le monde. Elles se sont engagées à boycotter le protectionnisme et préserver des liens commerciaux bilatéraux sains et stables.

Le président Obama a déclaré en outre que l'administration américaine s'en tient fermement à la politique de l'unicité de la Chine, aux trois communiqués conjoints américano-chinois et accueille favorablement l'amélioration des relations entre les deux rives du détroit de Taiwan. Le Tibet est une partie intégrante du territoire chinois, et les Etats-Unis ne soutiennent pas « l'indépendance du Tibet », a affirmé le président américain.

Les deux chefs d'Etat ont convenu aussi de promouvoir la dénucléarisation de la péninsule coréenne, le règlement de la question nucléaire iranienne, l'aide humanitaire au Soudan, et le règlement des problèmes en Asie du Sud.

Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |