v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
Lhasa a tenu une cérémonie de célébration pour marquer le 50ème anniversaire de l'émancipation des serfs au Tibet
2009-03-28 17:31:35 cri



src="mms://media.chinabroadcast.cn/french/wai090328.wma"

type="video/x-ms-wmv"
width="250" height="45">

Au mois de janvier de cette année, l'Assemblée populaire de la Région autonome du Tibet a adopté un projet décidant de fixer le 28 mars de chauqe année comme la « Journée commémortive de l'émancipation d'un million de serfs au Tibet » en vue de commémorer la réforme démocratique effectuée il y a 50 ans. Aujourd'hui, c'est alors la première « Journée commémortive de l'émancipation d'un million de serfs au Tibet ». Au meeting de célébration tenue à Lhasa, le secrétaire du Comité du Parti communiste chinois pour la Région autonome du Tibet, Zhang Qingli, a déclaré que depuis 50 ans, le Tibet a connu des changements énormes et que la population mène une vie heureuse.

Ce matin, plus de 13 000 représentants des différents milieux et des différentes ethnies du Tibet ont tenu un grand meeting solennel pour célébrer la journée commémorative du 50ème anniversaire de l'émancipation d'un million de serfs au Tibet. En tant que représentant des serfs émancipés, Tsondre, âgé de 69 ans et né dans une famille de serfs, a évoqué sa vie d'alors. Ecoutons le :

« Dans l'ancien Tibet, des serfs et esclaves innombrables comme moi ont été cruellement exploités et opprimés de génération en génération par des propriétaires des serfs, et ils ont mené une vie misérable. Certains entre nous avaient eu leurs jambes coupées par leurs propriétaires, d'autres avaient eu les yeux arrachés ou n'avaient plus de mains."

A cette époque-là, les propriétaires de serfs qui représentaient moins de 5% de la population totale du Tibet occupaient la majorités absolue de moyens de production tandis que les serfs et esclaves qui représentaient plus de 95% de la population se trouvaient dans la couche la plus basse de l'ensemble de la société. Ils n'avaient pas de moyens de production élémentaires, et même leur liberté et vie personnelle ne pouvaient être garantie.

En 1951, le gouvernement populaire central chinois a signé avec le gouvernement local tibétain l' «Accord sur le moyen de la libération pacifique du Tibet », et le Tibet a été ainsi libéré pacifiquement. Mais sous les instigations et le soutien de l'impérialisme, le groupe dominateur de la couche supérieure tibétaine a déchiré ouvertement en 1959 l'accord et déclenché délibérément et de manière totale une rébellion armée. Après l'avoir réprimée fermement, le gouvernement central a entrepris un gigantesque mouvement de réforme démocratique de caractère de masses populaires, abolissant complètement le système de servage féodal théocratique. Le 28 mars est justement la journée du commencement de la réforme démocratique.

La réforme démocratique a permis à un million de serfs d'être émancipés et de recouvrir la liberté. Le secrétaire du Comité du parti communiste chinois pour la Région autonome du Tibet, Zhang Qingli, a déclaré qu'il s'agit de la grande contribution apportée par la Chine à la cause des droits de l'homme du monde. Ecoutons Zhang Qingli :

« Enterrer complètement le système de sarvage féodal et émancier totalement un million de serfs tibétains sont un jalon important dans le mouvement mondial sur l'abolition de l'esclavage, un grand progrès de la cause des droits de l'homme à l'échelle internationale et une grande contribution faite par le Parti communiste chinois et le peuple chinois pour la démocratie, la liberté et la cause des droits de l'homme dans le monde. Ils possède une signification qui fait époque tant dans l'histoire de développement du Tibet, dans l'histoire moderne de la Chine que dans l'histoire de développement de la société humaine. »

La vie des habitants du Tibet s'améliore de jour en jour. En 2008, le PIB de l'ensemble du Tibet a atteint près de 39,6 milliards de yuans, soit une augmentation de plus de 65 fois par rapport à celui de 1959. Avec l'élévation du niveau de vie et des soins médicaux, l'espérence de vie des habitants locaux est passée de 36 ans à 67 ans. En ce qui concerne l'accomplissement du droit démocratique, le nombre des cadres en provenance de l'ethnie tibétaine et des autres minorités nationales représente 78% dans la composition du personnel administratifs à trois échelons que sont la Région autonome, la municipalité et le district. La culture tibétaine a été pleinement protégée. Le gouvernement central a débloqué des fonds énormes pour protéger et réparer le Palais du Potala et les autres objets culturels et historiques. L'oeuvre de recherche de la tibétologie a connu aussi un développement sans précédent.

Zhang Qingli a déclaré en outre que la lutte contre le Dalaï lama n'est pas un problème de nationalité, ni un problème religieux, ni un problème du droit de l'homme, mais une lutte liée à la sasuvegarde de la souveraineté d'Etat et de l'intégrité territoriale. Il a souligné qu'il faudrait prévenir et attaquer toutes les activités de sabotage et de division en comptant sur les masses populasires des diverses ethnies pour maintenir la sécurité nationale et la stabilité au Tibet.

Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |