v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
Ouverture à Beijing d'une exposition à l'occasion du 50ème anniversaire de la réforme démocratique du Tibet
2009-02-24 18:34:55 cri



src="mms://media.chinabroadcast.cn/french/wai090224.wma"

type="video/x-ms-wmv"
width="250" height="45">

Mardi à Beijing s'est ouverte une exposition sur la réforme démocratique du Tibet, à l'occasion du 50ème anniversaire de celle-ci. C'est la première exposition consacrée à ce sujet jamais organisée en Chine. Cette exposition fait le bilan des succès obtenus en 50 ans de réforme démocratique et permet au public de mieux connaître la réalité du Tibet et un Tibet en pleine mutation.

En 1951, le gouvernement central de la Chine et le gouvernement local du Tibet ont signé un accord sur la libération pacifique du Tibet. Compte tenu de la situation au Tibet à l'époque, la réforme du système socio-politique n'y a pas été entreprise immédiatement. En mars 1959, la couche sociale supérieure du Tibet, avec à sa tête le Dalaï Lama, déclencha une rébellion armée générale dans la tentative de préserver à jamais le système de servage théocratique du Tibet. Pendant l'écrasement de la rébellion, le gouvernement central a annoncé le début de la réforme démocratique, mettant un terme au système de servage théocratique ; un million de serfs ont ainsi été émancipés.

2009 marque le 50ème anniversaire de la réforme démocratique du Tibet. La tenue, en ce moment, d'une exposition consacrée à ce sujet revêt une signification importante. Le directeur du Département de la Communication du Comité central du Parti communiste chinois, Liu Yunshan, a déclaré, lors de la cérémonie d'ouverture de l'exposition, que tous ceux qui connaissent le Tibet et qui s'y intéressent ne récusent pas le fait suivant : depuis le lancement de la réforme démocratique au Tibet il y a 50 ans, la population multiethnique du Tibet, à la tête de la région, a fait preuve d'un enthousiasme inouï pour la construction d'une nouvelle société et d'une nouvelle vie. Elle a réussi à créer des miracles de modernisation, et ce grâce à la sollicitude et au soutien des autorités centrales et du peuple tout entier. Liu Yunshan :

« L'histoire a prouvé que, sans la réforme démocratique, il n'y aurait pas eu l'émancipation des larges masses travailleuses tibétaines, ni le développement vigoureux du Tibet, ni la vie heureuse et sereine de la population multiethnique tibétaine. Nous poursuivrons nos efforts pour transformer le Tibet en une région unie, opulente, démocratique et civilisée tant que nous nous en tiendrons à la direction du Parti communiste chinois, au socialisme à la chinoise et au système d'autonomie des régions peuplées par des ethnies minoritaires. »

Les archives et les documents exposés illustrent avec éloquence que le Tibet est une partie inaliénable de la Chine depuis l'antiquité. Ils dévoilent de manière intégrale le système de servage théocratique et ténébreux régnant dans l'ancien Tibet et la réalité des faits de la rébellion armée déclenchée en 1959 par la clique réactionnaire de la couche sociale supérieure du Tibet. L'exposition montre en outre les immenses changements intervenus au Tibet depuis la réforme démocratique lancée il y a 50 ans. Elle permettra au public de mieux connaître la réalité du Tibet et un Tibet où s'opèrent continuellement des changements. A ce propos, écoutons Zhu Xiaohui, chercheur au Centre chinois de recherches sur la tibétologie:

« Pour le public étranger, cette exposition aide à distinguer le vrai du faux et à éclaircir les faits historiques en remontant à leur source. Elle permet aussi de discerner le vrai visage du Dalaï Lama à travers des faits historiques. Les visiteurs peuvent clairement constater les intérêts de tout représentant du Dalaï Lama, et comment était l'ancien Tibet. De très nombreux Occidentaux ne connaissent pas cela. Cette exposition permettra à ceux qui s'y intéressent de connaître la vérité. »

Après avoir visité cette exposition, la Tibétaine Pubu Drolma a fait part de ses sentiments et de ses réflexions à notre journaliste.

« Cette exposition m'a beaucoup impressionnée. Ma famille vit au Tibet depuis des générations. Il y a un contraste frappant entre la vie actuelle et la vie de mes parents. Dans l'ancien Tibet, on vivait dans une détresse sans espoir, on souffrait de la faim et on manquait de vêtements chauds. On vit mieux maintenant que les nobles jadis. C'est une exposition très intéressante, qui présente les divers aspects de la vie sociale au Tibet. »

L'exposition durera un mois et demi. Elle se divise en cinq parties : la libération pacifique du Tibet ; l'écrasement de la rébellion armée ; la réforme démocratique ; 50 ans de lutte, entre l'unité et la sécession, entre le progrès et la régression ; et les immenses succès du développement socio-économique et de la cause des droits de l'homme. Elle présente plus de 500 photos, 180 objets et des documents d'archives. Pour faire revivre les faits, les conservateurs ont eu recours à de multiples formes d'expression telles que la reconstitution de scènes, les arts plastiques, la sculpture, la vidéo, etc.

Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |