v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
Les Jeux symbolisent surtout les idéaux olympiques
2008-08-21 17:36:34 cri

src="mms://media.chinabroadcast.cn/french/wai0821.wma" type="video/x-ms-wmv"

width="250" height="45">

« Toi et moi, nos coeurs battent à l'unisson, nous habitons ensemble dans le village du Monde. Nous nous rencontrons à Beijing après avoir parcouru des milliers de kilomètres, pour notre rêve. »

Interprétée par la Britannique Sarah Brightman et le Chinois Liu Huan lors de la cérémonie d'ouverture des JO de Beijing, la chanson « Toi et moi » présente, en musique, le village beau et harmonieux qu'est le Monde. Les athlètes de plus de 200 pays et régions réunis à Beijing participent aux compétitions en présentant à la fois leurs performances et l'esprit olympique.

L'esprit des Jeux Olympiques, centré sur le célèbre adage « plus vite, plus haut, plus fort », encourage les athlètes à se lancer des défis, à toujours progresser, et à réaliser des exploits. Au cours des Jeux Olympiques de Beijing, de nombreux records mondiaux ont été battus et des exploits ont été réalisés les uns après les autres. A travers les compétitions olympiques, le public peut ainsi apprécier d'excellentes performances sportives.

Ainsi, le 16 août, lors de la compétition entre les « hommes volants », c'est-à-dire le 100m hommes, le coureur jamaïcain Usain Bolt a créé un nouveau record de 9,69 secondes, ce qui a suscité de nouveaux débats sur la vitesse de course maximale que l'homme peut atteindre.

Et le 17 août, le nageur américain Michael Phelps est monté en haut du podium du « Cube » pour la huitième fois. Il a ainsi pu réaliser son rêve d'arracher 8 médailles d'or lors des JO de Beijing. Quand l'hymne national des Etats-Unis s'est fait entendre une fois de plus, toute la salle était en effervescence. La recherche de la perfection n'appartient pas uniquement aux sportifs, aux Etats-Unis, mais aussi et surtout au monde entier. Plus généralement, chercher l'authencité, la bienveillance et la beauté est une aspiration commune de l'humanité.

« La paix, la solidarité, l'amitié et le progrès » sont les idéaux des JO. Ils nous viennent du « Père des JO contemporains », Pierre De Coubertin ; ces idéaux sont au centre de l'esprit culturel olympique, ils sont aussi le but commun que toute l'humanité cherche à atteindre. Nous avons pu constater que ces idéaux étaient bien présents lors des JO de Beijing.

Par exemple, le 10 août, sur le podium du tir au pistolet 10m, la russe Paderina a obtenu la médaille d'argent et la géorgienne Nino Salukvadze la médaille de bronze. Les deux athlètes se sont donné l'accolade et « un baiser olympique » ; et pourtant, leurs pays, la Russie et la Géorgie, sont en conflit armé.

Autre exemple : moins de dix jours avant l'ouverture des JO, l'Irak a obtenu la possibilité de participer. Les athlètes irakiens n'ont pas abandonné les JO malgré le chaos créé par la guerre. La délégation irakienne a été chaleureusement applaudie par toute l'assistance lors de la cérémonie d'ouverture. Comme l'a dit la coureuse irakienne Dana: le classement n'est pas important, l'essentiel est de participer aux jeux, au nom de l'Irak.

La participation est plus importante que le classement, voilà l'esprit olympique. La directrice du bureau de recherche des JO de l'Université du Sport de Beijing, Huang Yaling, nous a dit ceci :

« L'esprit olympique consiste surtout à promouvoir la paix, la solidarité, l'amitié et le progrès. A travers les JO, tous les peuples du monde peuvent se réunir, se comprendre et approfondir l'amitié et la solidarité entre eux malgré leurs différentes nationalités, religions, croyances, langues, ou couleur de peau. C'est ça, l'esprit olympique. »

Ces dernières années, au niveau sportif, les échanges entre la Chine et le monde extérieur se sont multipliés ; un grand nombre d'entraîneurs étrangers ont été recrutés par la Chine, tandis que d'excellents athlètes chinois ont été recrutés comme entraîneurs par des équipes étrangères. Lors des JO de Beijing, l'équipe américaine féminine de volley, entraînée par la célèbre volleyeuse chinoise Langping, a battu l'équipe chinoise 3 à 2. Tandis que l'escrimeur chinois ZhongMan, dirigé par le maître d'armes français Christian Bauer, a arraché une médaille d'or en battant son adversaire français. Autant d'exemples qui nous démontrent que le grand terrain olympique dépasse les frontières et les nations.

A ce sujet, le professeur Huang a dit ceci:

« Au cours du développement du sport contemporain, bien que la concurrence reste l'âme des compétitions sportives et serve à réaliser l'objectif « plus rapide et plus haut », les gens réagissent à des événements comme les succès ou les échecs de manière plus raisonnable et plus tolérante qu'auparavant. Je pense que ceci témoigne des progrès et de la modernisation des sociétés. »

Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |