v  Département françaisv Radio Chine Internationale

 
Culture

 
Tourisme

 
Panorama

 
Economie

JO de Beijing
Accueil | Actualité | Dossiers spéciaux | Apprenons le chinois | Radio en ligne | Services | Chine ABC
Les services rendus par les volontaires pendant les JO sont appréciés à travers le monde entier
2008-08-19 16:19:28 cri

src="mms://media.chinabroadcast.cn/french/wai0819.wma" type="video/x-ms-wmv"

width="250" height="45">

La réussite d'une édition olympique est inséparable de l'ardeur des volontaires et de leur contribution généreuse. Pendant les Jeux olympiques de Beijing, 1,7 millions de volontaires au total, venus non seulement de Chine, mais aussi de Hong Kong, Macao, Taiwan ainsi que d'autres pays, ont offert des services chaleureux et attentionnés, assurant sans conteste le déroulement régulier et sans heurt des compétitions. Leur comportement a fait l'objet d'une appréciation très positive de la part des spectateurs chinois et étrangers.

Au cours de la conférence de presse quotidienne tenue le 18 août au Centre de Presse international, le directeur du Département des volontaires du Bocog (Comité d'organisation des JO de Beijing) Liu Jian, a indiqué que durant les Jeux olympiques, les volontaires étaient présents non seulement à Beijing mais aussi dans les autres villes partenaires, répartis dans trois domaines différents. Rien qu'à Beijing, on compte environ 70 mille volontaires sur les lieux des compétitions, 400 mille en ville et plus de un million que l'on considère comme des « volontaires sociaux », car ils sont chargés de l'aide aux personnes. On écoute Liu Jian nous en dire plus :

« Le sourire des volontaires constitue les meilleures références de Beijing. Depuis l'ouverture des JO, 77119 volontaires pour les compétitions offrent des services dans 61 domaines d'activités. En outre, nous avons 550 points de services disséminés dans toute la ville en fonction des besoins. Les services offerts par les volontaires s'avèrent efficaces dans les différents milieux de la société ».

Le sourire et les services professionnels, toujours selon Liu Jian, font l'objet d'une appréciation très positive et d'un éloge unanime à travers le monde. Dans un message de félicitations, le secrétaire général des Nations unies, Ban Ki-moon, a notamment exprimé son encouragement et son admiration pour les volontaires des Jeux olympiques et des Jeux paralympiques en affirmant qu'ils avaient apporté de remarquables contributions à l'amélioration de la vie du peuple chinois. Le président du Bocog, Liu Qi, et le président du CIO, Jacques Rogge, ont hautement apprécié pour leur part le travail accompli. Les médias les plus influents du monde ont consacré aussi de larges pages aux volontaires des JO, faisant remarquer que les équipes de volontaires, constituées par ailleurs essentiellement de jeunes, représentaient l'image de Beijing et de la Chine toute entière.

Depuis le démarrage des préparatifs de ces deux importants événements sportifs, 1,12 millions de personnes de divers pays du monde se sont inscrites pour faire partie des volontaires pendant les JO de Beijing, ce qui constitue un record dans l'histoire du mouvement olympique. Le Bocog, après une sélection rigoureuse, les a ensuite fait bénéficier de stages de formation. 30 mille volontaires ont pu participé à des stages plus pointus, connus sous la dénomination de « Beijing, bonne chance », de sorte qu'ils puissent offrir des services plus professionnels.

Le directeur adjoint du Département des volontaires du Bocog, Zhang Juming, a déclaré que grâce à ces formations et à des exercices pratiques, des services de haute qualité avaient été garantis pendant ces JO. Zhang Juming :

« Nous avons recouru à un mode de formation plutôt concentré. Autrement dit, nous avons mis l'accent sur la formation des éléments de base. Par ailleurs, nous avons formé la plupart des postulants par le biais de médias, vidéos, et par Internet. Tous les volontaires ont subi un examen rigoureux. Parallèlement, nous avions sélectionné certains d'entre eux pour des rencontres sportives nationales ou internationales, afin qu'ils puissent rendre des services vraiment professionnels et de haut niveau pendant les JO ».

Parmi ceux qui travaillent pour les JO de Beijing, on trouve bien-sûr des volontaires de Hong-Kong, Macao et Taiwan, mais aussi des chinois d'outre-mer et des volontaires de nationalité étrangère. Ils font preuve d'un comportement louable en mettant en valeur leurs atouts en matière de spécialité, d'expérience et de langues.

Xu Futing est un volontaire venant de Taiwan. Il a de riches expériences de volontariat. Xu Futing estime que les JO de Beijing vont promouvoir considérablement le développement du volontariat en Chine. On écoute son point de vue :

« Les JO nous permettent de comprendre concrètement ce qu'est la notion de volontaire. On sait désormais que chacun peut devenir un volontaire. Même si on n'entre pas sur les sites de compétition, on peut servir les autres dans d'autres circonstances, et en agissant de la sorte, on accomplit un acte de volontaire ».

M. Liu Jian souligne que par rapport aux JO, le travail des volontaires pendant les Jeux paralympiques sera encore plus exigeant. Après les JO de Beijing, les 30 mille volontaires qui ont suivi les formations spéciales serviront ces jeux pour les handicapés, auxquels se joindront encore les 400 mille volontaires urbains et les plus de un million de volontaires sociaux.

Commentaire

  • Interviews
  • Information
  • Contactez nous |