• Département français
  • Radio Chine Internationale
  • China Radio International
    Infos Chine
    Infos Internationale
      Eco & Finances
      Culture
      Sci & Edu
      Sport
      Divers

    ECONOMIE

    CULTURE

    GUIDE

    SOCIETE

    TOURISME

    SPORTS

    SCI-EDU
    (GMT+08:00) 2005-04-16 21:37:34    
    Burkina : Boubacar Diallo tourne son 3è long métrage en moins d'un an

    xinhua
    Après "Traque à Ouaga" et "Sofia" sortis en 2004, le journaliste burkinabé Boubacar Diallo devenu réalisateur de cinéma a entamé le tournage de son troisième long métrage intitulé "Dossier brûlant".

    Ce nouveau film qui sortira sur les écrans dans trois mois est une comédie policière, dans laquelle le personnage principal, Kossi quitte son bureau avec des documents confidentiels pour répondre à un rendez-vous secret. Mais en cours de route, deux jeunes voyous se déplaçant à moto lui volent le cartable contenant les documents bien que Kossi soit en voiture. Hors sur le lieu du rendez-vous, Johnny et son homme de main l'attendent dans un entrepôt désert. Kossi qui est arrivé sans les documents est abattu sur le champ.

    Pour le réalisateur de "Dossier brûlant", au delà de l'enquête policière classique, en dehors du méchant qui court après le gentil de la police qui recherche le délinquant, ce film montre qu'"il y a des intrigues secondaires qui font la richesse de notre vie quotidienne, notre foyer de tous les jours".

    D'un coût global de 20 millions de F CFA,"Dossier brûlant", sera tourné en trois semaines au Burkina Faso et son montage prendra cinq semaines. Les acteurs se recrutent dans les deux précédents films de l'auteur. On y retrouve ainsi Evelyne Lompo, Delphine Ouattara, Ilvedert Meda, Hyppolye Ouagraoua (M'Ba Boanga),Patrick Gampéné, une "brochette" de comédiens dont beaucoup ont fait leurs premiers pas dans le 7ème art avec Boubacar Diallo.

    Le ministre burkinabé de la Sécurité, le colonel Djibril Ypénè Bassolet qui a donné le coup d'envoi du tournage de ce "Dossier brûlant" a expliqué que les séries policières sont des instruments d'éducation et de sensibilisation des masses en même temps qu'elles permettent de divertir le public.(Xinhua)